RMC

Guerre en Ukraine: l'armée russe dit avoir conquis la ville de Soledar, Kiev dément

L'armée russe a annoncé dans un communiqué avoir conquis la ville de Soledar, dans l'est de l'Ukraine, après une bataille sanglante et symbolique. L'armée ukrainienne a démenti imméditament et parle de "violents combats" toujours en cours.

Ce serait une victoire symboliquement importante pour la Russie. L'armée russe affirme ce vendredi avoir conquis la petite ville de Soledar, dans l'Est de l'Ukraine. Si cette annonce se confirme, ce serait la première victoire russe depuis plusieurs mois en Ukraine. Soledar, avec Bakhmout, était un lieu crucial pour la Russie dans l'optique d'obtenir un succès militaire.

"A été achevée le 12 janvier dans la soirée la libération de la ville de Soledar, qui est importante pour la poursuite des opérations offensives" dans cette, affirmé le ministère de la Défense russe dans un communiqué de presse.

Sauf que dans le même temps, le porte-parole de l'armée ukrainienne a démenti cette prise de guerre, évoquant de "violents combats" toujours en cours.

Une bataille depuis août qui s'est intensifée

Les combats qui ont lieu dans cette localité à 60 km de Kramatorsk et 100 km de Donetsk sont les plus violents depuis le début de la guerre en février dernier. C’est le scénario le plus sanglant, explique la présidence ukrainienne. La ministre de la Défense de Kiev affirme que la Russie envoie ses soldats à l’abattoir. Les images montrent, en tous cas, un champ de bataille urbain où l’on se bat au milieu des ruines pour chaque maison, chaque entrepôt, chaque usine, où l’on meurt pour des gains territoriaux dérisoires. Cette bataille a commencé au mois d'août dernier, mais les combats se sont intensifiés ces derniers jours jusqu'à ce possible dénouement de ce vendredi annoncé par la Russie, mais démenti par un général ukrainien.

>>> “Expliquez-nous” est à retrouver en podcasts sur le site et l’appli RMC

Auparavant, c'est le groupe paramilitaire russe Wagner qui avait revendiqué cette victoire à Soledar. Ils affirment ainsi avoir entièrement pris le contrôle de la petite ville, mais ils précisent qu’elle a été prise “exclusivement” par les soldats de ce groupe. Le fondateur de Wagner, Evgueni Prigojine, est sur place. Il s’est fait photographier au milieu de ses hommes.

Le "cuisinier de Poutine" commence à agacer le Kremlin

Cet homme d'affaires qu’on appelle “le cuisinier de Poutine” mais qui était aussi un ancien proxénète qui a fait de la prison est en train de s’imposer comme un véritable rival du ministre de la défense, Sergueï Choïgou. Prigojine dirige cette armée privée composée de soldats débauchés dans l'armée régulière et de prisonniers que l’on va recruter dans les pénitenciers.

Pour se financer, les soldats de Wagner ont la réputation de piller et de prendre possession d'infrastructures économiques. Il se trouve que Soledar est une ville minière. Prigojine s’est rendu dans les mines de sels et il a affirmé que cette prise de guerre était la cerise sur le gâteau.

Mais son arrogance commence visiblement à énerver le Kremlin. Jeudi, alors qu’il venait de clamer la victoire à Soledar, le porte-parole de Vladimir Poutine l’a démenti en disant: “n’allez pas trop vite. Nous ne confirmons pas", avant l'annonce de ce vendredi matin faite par l'armée russe.

>>> Suivez RMC sur Google pour retrouver les dernières actualités

Une victoire militaire mais pas un tournant de la guerre

A Soledar, il n'y a finalement que des combats acharnés pour une très petite localité. Une ville que les séparatistes pro-russes contrôlaient depuis 2014, que l’armée ukrainienne avait repris en juillet, avant de la reperdre ce vendredi, selon Moscou. Si cette bataille est aussi médiatisée, c'est bien parce que c’est actuellement le seul endroit où se déroule des combats. Le reste du front est figé.

Stephane Audrand, spécialiste des affaires militaires, remarque qu’au début de la guerre, le conflit se déroulait sur presque l’ensemble du territoire ukrainien. Puis, les Russes ont reculé et les combats n'ont plus eu lieu que dans le Donbass. Puis on a beaucoup parlé de la bataille de Bakhmout et maintenant on se focalise sur Soledar qui est une sorte de banlieue de Bakhmout.

Ce spécialiste remarque que le plus important dans ce conflit en ce moment est la politique d'étranglement menée par la Russie sur l'Ukraine. L'Ukraine a perdu huit millions d’habitants sur les 43,79 millions qu'elle avait au début de la guerre. L'Ukraine a aussi perdu la moitié de son PIB, la moitié de ses moissons, son accès à la mer, ses ponts, ses centrales électriques, ses mines, ses usines. Il y a, à terme, un risque d’effondrement de l’État Ukrainien. C'est l’espoir de Vladimir Poutine. Un enjeu plus important que le sort d’un village au fond du Donbass.

Nicolas Poincaré avec Maxime Martinez