RMC

Guerre en Ukraine: la peur de Pierre, un Français coincé à Kiev, "pas habitué à ce genre de choses"

Pierre, un Français se trouvant à Kiev depuis début février, témoigne sur RMC de ses craintes et de son envie de fuir en bus. Mais sa compagne a perdu son passeport et l'ambassade lui conseille ainsi de rester sur place.

Les frappes se poursuivent en Ukraine après l'offensive russe de jeudi. Kiev s'est réveillé au son d'explosions et de sirènes ce vendredi. Pierre, ressortissant français coincé dans la capitale ukrainienne, témoigne sur RMC ce vendredi matin de sa peur et de son impuissance face à la situation qui s'aggrave.

"On entend des bombardements, on ne sait pas trop où c'est. J'échange avec un autre groupe de Français sur Whatsapp qui vivent dans le centre-ville et on se demande si ça se rapproche ou pas."

S'il confie n'avoir rien entendu d'où il était la veille, il confirme avoir bien entendu des explosions dans le nuit et ce vendredi matin.

"L'ambassade nous a conseillé de rester en attendant un éventuel rapatriement"

Pierre, qui est à Kiev pour faire une GPA avec sa compagne, comptait fuir la capitale en bus, mais il explique que sa conjointe a perdu son passeport.

"L'ambassade nous a conseillé de rester en attendant un éventuel rapatriement", lâche-t-il la voix tremblante. "On n'est pas rassurés, on n'est pas habitués à ce genre de choses chez nous. On y est depuis le 8 février, en Ukraine. Les gens y vivent normalement, personne n'était particulièrement stressé. Depuis hier (jeudi), c'est l'état d'urgence."

>>> A LIRE AUSSI - Guerre en Ukraine: le reportage de nos envoyés spéciaux à la frontière polonaise

J.A.