RMC

Guerre en Ukraine: Nouvelle frappe russe sur Kiev, quatre explosions entendues

Un drapeau ukrainien hissé à Stoyanka près de Kiev en Ukraine, le 4 mars 2022.

Un drapeau ukrainien hissé à Stoyanka près de Kiev en Ukraine, le 4 mars 2022. - Aris Messinis

Un bombardement avec quatre explosions a touché un complexe résidentiel proche du centre de Kiev. Une personne a été blessée.

Quatre explosions ont été entendues à Kiev tôt dimanche matin, touchant un complexe résidentiel proche du centre de la capitale et faisant un blessé selon les premières données.

"A la suite d'un bombardement ennemi, un incendie s'est déclaré dans un immeuble de neuf étages", a indiqué sur la messagerie Telegram le service d'Etat pour les situations d'urgence.

Les trois derniers étages de l'immeuble bombardé sont en feu et sa cage d'escalier complètement détruite, alors que la police a bouclé le quartier. Les déflagrations se sont produites vers 5h30, heure de Paris, une demi-heure après le déclenchement de sirènes anti-aériennes dans la capitale.

"Un missile a été abattu par la défense anti-aérienne dans la région de Kiev, les débris sont tombés sur un village", a indiqué le gouverneur de la région de Kiev, Oleksiï Kouleba, sur Telegram, ajoutant que "l'ennemi avait frappé la capitale".

"Il s'agit d'intimider les Ukrainiens"

Il s'agit "d'intimider les Ukrainiens à l'approche du sommet de l'Otan", a déclaré le maire de Kiev, Vitaly Klitschko, sur le lieu de l'explosion.

Le député ukrainien Oleksiï Gontcharenko a affirmé sur Telegram que les Russes avaient tiré 14 missiles sur Kiev et sa région dans la matinée.

De nombreux habitants évacués des immeubles proches de celui touchés, se trouvaient au pied des immeubles, beaucoup étaient en pleurs. "Ça fait trois fois qu'ils bombardent ici", explique Iouri.

"Quatre missiles"

"Il y a eu quatre missiles à partir de 6h30 (heure de Kiev)", a de son côté témoigné Edouard Chkouta, habitant juste à côté. Un immeuble "a été touché directement dans les derniers étages et j'ai vu des blessés sortir de mes propres yeux", a-t-il raconté.

La précédente frappe russe début juin avait visé une usine à la périphérie de Kiev faisant un blessé.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez avec AFP Journaliste RMC