RMC

"Je suis fier de mon vin, de ce que je fais": des vignerons français répondent à Donald Trump

Mécontent de la taxe GAFA, le président américain avait menacé vendredi de taxer les vins français. Il avait même affirmé que le vin américain est meilleur que le français.

Taxer les vins français en représailles de la taxe GAFA. La nouvelle menace sur Twitter du président américain, Donald Trump, vendredi, n’est pas passée inaperçue en France. 

Alors que dans les vignobles, la saison touristique bat son plein, les professionnels et les consommateurs ne veulent pas trop y croire, mais surtout défendent d’une même voix le vin français, ADN de la culture tricolore. Le président américain avait notamment affirmé dans son message qu'il avait "toujours considéré que les vins américains étaient meilleurs que les Français".

Entre les dégustations à la cave, la mise en bouteilles et la surveillance de ses 40 hectares de vignes, Nathalie Caussé a des journées bien remplies. 

"On ne fait pas ce métier par dépit, il faut le faire par passion. Je suis fier de mon vin de ce que je fais alors on n’est pas tous les jours satisfait, mais on essaye de faire au mieux avec un vignoble millénaire", explique-t-elle. 

"On subit"

Un terroir fragile, en prise direct avec les éléments naturels imprévisibles. Alors quand, en plus, la politique s’en mêle, c’est une autre histoire. "Nous, on est juste à la campagne, on n’est pas décisionnaire et on subit", regrette la viticultrice. 

Heureusement, Nathalie peut compter sur le soutien sans faille des consommateurs comme Philippe. Il vient de Saint-Etienne et profite de ses vacances pour découvrir de nouveaux vins à la maison des vins de Gaillac. Mais quand on évoque la menace du président Trump, sa réponse est cinglante. 

"Les Américains ne méritent pas notre vin de toute façon... Non, c’est faux, le peuple américain, il mérite nos vins, mais ils ont un président qui est tellement déconnant... Il ne faut pas accorder d’importance à ce type-là, il n’en vaut pas la peine", ironise ce touriste.

Le vignoble gaillaquois compte 23.000 Hectares de vignes. Un vin vendu en grande partie directement dans les domaines grâce au développement de l’Œnotourisme.

Estelle Henry avec Guillaume Descours