RMC

Jubilé de la reine Elizabeth II: "Pendant quatre jours, on va oublier les problèmes du pays"

Le Royaume-Uni lance ce jeudi les festivités pour le jubilé de platine de la reine Elisabeth II. Pour Denis MacShane, ancien ministre britannique des Affaires européennes, la bataille politique dans le pays va s’interrompre pour saluer ces 70 ans de règne.

C’est le coup d'envoi du jubilé de platine de la reine Elizabeth II. A partir de ce jeudi, tout le Royaume-Uni est en ébullition pour célébrer ses 70 ans de règne. Quatre jours de festivités sont prévus en hommage à la souveraine de 96 ans. "Plus de 200.000 événements locaux et fêtes de quartier" vont avoir lieu selon le gouvernement. C’est la traditionnelle parade militaire qui va lancer ce jeudi matin (10h à Londres, 11h à Paris), ce week-end de célébrations. La famille royale doit à cette occasion apparaître au balcon de Buckingham Palace autour de la souveraine. Un moment très attendu par les Britanniques. "On a une énorme admiration. Même les républicains comme moi, on admire ses 70 ans de pouvoir, explique Denis MacShane, ancien ministre britannique des Affaires européennes, dans ‘Apolline Matin’ sur RMC et RMC Story. On a le défilé aujourd’hui, le service religieux demain, et toutes les petites fêtes dans les villes, les villages. Les maisons sont déjà couvertes du drapeau britannique. Le pays a pas mal de problèmes mais pendant quatre jours, on va oublier tout ça pour saluer la reine."

"On va discuter de cette crise généralisée à partir de lundi"

Une sorte de pause dans la bataille politique qui fait rage outre-Manche. La question de la succession de la reine Elisabeth II est notamment posée. "Sa Majesté a fait un parcours presque parfait, inattaquable, confie l’ancien membre du gouvernement. Mais on ne peut pas dire ça pour toute sa famille. Il y a pas mal de questions sur son fils, le prince Charles, qui avance vers ses 80 ans. Est-ce une bonne chose pour lui de succéder à la reine ou faut-il sauter directement au prince William, qui est jeune, avec sa femme et ses enfants ? Il y a aussi le prince Andrew avec toutes les accusations aux Etats-Unis. Le prince Harry et Meghan Markle ont eux quitté l’Angleterre en étant furax après des questions sur la couleur de leur bébé au palais. Le palais lui a ôté son droit à porter l’uniforme. C’est un vrai guerrier, il a fait la guerre en Afghanistan, mais il va arriver en costume noir, sans porter les médailles."

"La reine avance vers ses 100 ans, on ne sait pas si elle peut participer demain au service religieux à Saint-Paul, parce que les marches sont assez raides, ajoute Denis MacShane. Le palais parle de problèmes de mobilité. C’est un peu comme le pape Benoit, pas une abdication, mais peut-être un retrait ou un transfert du pouvoir. On a aussi une énorme crise politique. Tout le monde dit que Boris Johnson (le Premier ministre, ndlr) va être chassé par son propre parti après ses mensonges et son comportement pendant le confinement. On va discuter de cette crise généralisée à partir de lundi. Aura-t-on un Royaume-Uni dans cinq ou dix ans quand les Ecossais et les Irlandais du Nord disent qu’ils aimeraient avoir une nation séparée, pour l’Ecosse, ou réunifiée avec l’Irlande, pour les Nord-Irlandais ? Tous ces débats sont dans l’air."

LP