RMC

L'ancien maire de Londres Boris Johnson fragilisé après une scène de ménage

-

- - -

Boris Johnson était sous pression dimanche de certains de ses pairs conservateurs pour s'expliquer sur la scène de ménage qui a semé le trouble dans la course à la succession de la Première ministre britannique Theresa May, dont il est jusqu'ici le grandissime favori.

Boris Johnson était le grand favori de la course à la tête du parti conservateur, un poste qui lui permettait aussi de remplacer Theresa May comme premier ministre du Royaume-Uni. Les résultats du vote des militants sont dans un mois mais les choses se sont compliquées pour l'ex-maire.

Il a esquivé les questions des militants samedi, refusé 6 fois de répondre. Peine perdue. Boris Johnson accuse le coup. Un sondage donne même son adversaire Jeremy Hunt, trois points devant lui chez les électeurs potentiels. En cause? Cette descente de police vendredi dernier au logement que l'ex-maire de Londres partage avec sa nouvelle compagne, Carrie Symonds.

Du vin sur le canapé

Peu après minuit, les voisins entendent des cris, des assiettes qui volent, des portes qui claquent. Carrie Symonds demande plusieurs fois à Johnson de quitter les lieux. Elle l'accuse d'avoir versé du vin sur le canapé, d'être un enfant gâté. Les voisins toquent en vain à la porte.

Ils enregistrent l'altercation et finissent pas appeler la police. Finalement les agents débarquent et constatent que tout le monde va bien. Une affaire privée, selon les proches de Boris Johnson. Mais plusieurs conservateurs réclament maintenant des explications.

Blandine Michaut