RMC

"L'Europe en question(s)": à qui profitera l'abstention lors des élections européennes?

Chaque jour, RMC se pose une question concrète au sujet de l'Europe.  Selon les dernières estimations, près de 60% des Français envisagent de ne pas aller voter pour les élections européennes dimanche.

C’est un chiffre qui sera scruté lors des prochaines élections européennes: l’abstention. Selon l’ensemble des dernières enquêtes, 60% des Français ne devraient pas se déplacer dimanche. C’est encore un peu plus que lors du précédent scrutin de 2014.

Trois raisons sont avancées par les analystes: la méconnaissance des enjeux européens, la multiplication des listes, 34 pour cette élection, et la déception des électeurs depuis la présidentielle. Sur le papier, c’est donc mauvais pour Emmanuel Macron et la liste Renaissance. Mais sur le papier seulement.

Parce que le détail, les sondages montrent que les électeurs d’En Marche à la présidentielle ont envie de se mobiliser pour les Européennes. Bien plus que ceux de la France Insoumise, du PS, du Parti communiste ou encore d’Europe Écologie Les Verts. 

Les listes de gauche pénalisées

L’autre facteur déterminant, c’est l’âge des électeurs. Les plus jeunes, proches des partis de gauche, sont aussi ceux qui se déplaceront le moins. Seulement 1 sur 5 envisage de voter selon le dernier sondage Elabe pour BFMTV. À l’inverse, les plus de 65 ans sont 57% à vouloir se déplacer. Or, ces personnes âgées votent majoritairement pour En Marche, 30%, 19% pour les Républicains, et 18% pour le Rassemblement national.

Ce sont donc les listes de gauche qui devraient le plus souffrir de l’abstention.

Matthieu Rouault avec Guillaume Descours