RMC

Les banques européennes accros aux paradis fiscaux

"LECHYPRE DU JOUR" - Les banques européennes ont engrangé près de 20 milliards d'euros dans des paradis fiscaux.

20 milliards d’euros, c’est le montant des bénéfices engrangés par les banques européennes dans 17 territoires à la fiscalité particulièrement favorable, a calculé l'Observatoire européen de la fiscalité, bureau de recherche indépendant hébergé à l'École d'économie de Paris. Cela représente 14% de leurs bénéfices, un pourcentage stable depuis 2014.

>> A LIRE AUSSI - Gérald Darmanin souhaite étendre la liste des paradis fiscaux à certains pays européens

Ces paradis fiscaux, ce sont des territoires comme les Bahamas, les Îles Vierges britanniques, les Îles Caïmans, Jersey et Guernesey, Gibraltar, Hong Kong, Macao, Panama ou encore les Etats membres de l'UE que sont Malte et le Luxembourg.

À quoi voit-on que les banques abusent?

Les bénéfices comptabilisés dans les paradis fiscaux sont anormalement élevés: 238.000 euros par employé, contre 65.000 euros dans les autres pays. Cela suggère que les profits enregistrés dans les paradis fiscaux sont essentiellement déplacés depuis d'autres pays où a lieu la production de services.

Donc les différents scandales n’ont servi à rien ?

Si quand même la liste est longue, l’affaire UBS en 2008, Offshore leaks en 2016, Luxleaks en 2014, Swissleaks en 2015, Panama Papers en 2016 ont été des coups de boutoirs contre l’opacité et la fraude fiscale.

Et si les banques réalisant toujours une bonne part de leur activité dans les paradis fiscaux, cela relève de l’optimisation fiscale pas de la fraude fiscale…Et puis surtout transparent, puisque 2014 banques européennes contraintes de publier plusieurs données d’activité par pays.

Emmanuel Lechypre