RMC

Pays-Bas: la drôle d'idée d'une ministre qui veut recruter des jeunes des banlieues françaises

Karien van Gennip, la ministre des Affaires sociales néerlandaise, a déclaré dans une interview que son pays pourrait recruter des jeunes "décrocheurs français" issus des banlieues.

C’est une déclaration quelque peu inattendue et qui a provoqué une petite polémique. Une ministre néerlandaise, Karien van Gennip, a évoqué l’idée de recruter des jeunes décrocheurs dans les banlieues françaises pour faire face à la pénurie de main-d'œuvre qui touche plusieurs secteurs dans son pays.

“Le taux de chômage des jeunes est très élevé en France, en particulier dans les banlieues. Beaucoup plus élevé que ce que nous connaissons ici. Je pourrais imaginer que nous investissions dans les décrocheurs français, ou par exemple espagnols, qui quittent l’école, pour les faire travailler ici dans la restauration ou l’horticulture”, a-t-elle indiqué dans une interview au quotidien néerlandais Algemeen Dagblad.

Critiques de l'opposition

Plus étonnant encore, elle a estimé que ces recrutements permettraient de “remettre les jeunes dans le droit chemin”.

Une sortie qui n’est pas passée inaperçue dans son pays, où des parlementaires ont vivement réagi à cette idée. Si certains ont estimé qu’ils étaient injustes pour les jeunes chômeurs néerlandais de voir des étrangers recrutés à leur place, le député d’extrême droite Léon de Jong a, lui, affirmé qu’il était “dangereux” de recruter des jeunes issus de “ghettos”.

Si elle a tenu à maintenir ses propos malgré les critiques, Karien van Gennip, qui a travaillé en France, a précisé qu’aucun plan n’avait été mis en place de la part du gouvernement néerlandais.

Guillaume Descours