RMC

Pourquoi le blocage du canal de Suez par un supercontainer est une catastrophe économique mondiale

Un embouteillage monstre dans le canal de Suez. Un gigantesque porte container s’est échoué. Et c’est tout le commerce mondial qui se retrouve perturbé par cet accident.

C’est ce que l’on appelle l’effet papillon, ou la théorie du chaos. Une grosse rafale de vent en Egypte va entraîner pour nous une hausse du prix de l’essence à la pompe. On l'occurrence, le vent a soufflé fort mardi soir, dans le Sinaï, le désert égyptien ou a été creusé le canal de Suez. Un porte container géant, l’Evergreen, s’est retrouvé en travers. Le canal est bouché.

Deux cents bateaux se retrouvent en attente, d’un côté ou de l’autre du canal. Il y a des vraquiers qui transportent en vrac, des minerais, des produits chimiques, du blé, du riz. Il y a des bateaux qui transportent du bétail, des animaux vivants. Il y a les gaziers qui achemine tout le gaz liquide du Qatar vers l'Europe, mais il y a surtout 15 supertankers chargés du pétrole iranien, irakien, koweïtien.

Et donc dès mercredi, dès l’annonce du blocage, les prix du pétrole ont grimpé de 6%. Jeudi, ils sont un peu descendus, mais cette hausse aura des répercussions à la pompe. C’est l’effet papillon.

D’autant qu’il va être très difficile de dégager ce canal. Parce qu’on parle d’un supercontainer de 400 mètres de long, la longueur de 4 terrains de foot. Qui pèse 220.000 tonnes, le poids de 22 tours Eiffel.

12% du commerce mondial bloqué

Jeudi, on a vu des images incroyables, une pelleteuse est venue essayer de dégager la terre autour de la proue du bateau, encastré dans la rive. Et cette pelleteuse, avec ses deux ouvriers égyptiens en gilet jaune apparaissait minuscule, comme un jouet, au pied de ce navire haut comme un immeuble de 20 étages.

Huit remorqueurs ont été acheminés sur place, mais ils ne sont pas assez puissants. Il va donc sans doute falloir décharger le navire pour l'alléger. Mais pour cela, on va avoir besoin d’immenses grues capables d’attraper les 20.000 containers. Ça va durer plusieurs jours au mieux, plusieurs semaines au pire.

Et pendant ce temps, 12% du commerce mondial est bloqué. Parce que ce canal, c’est un super raccourci entre l'Asie et l'Europe. Sans lui, il va falloir faire le tour de l'Afrique. 9000 km et 15 jours de mer en plus. Tout cela va coûter cher, et faire monter les tarifs de tous les produits transportés. Notamment tous les produits manufacturés en Chine.

Quelle est la nationalité de l’Evergreen ?

Toutes les nationalités, parce que le transport maritime mondial est mondialisé. Le navire a un pavillon panaméen, parce que c’est là que l’on paye le moins de taxes. Mais il appartient à une société japonaise, qui l’a loué à un armateur taïwanais qui transportait des marchandises de Chine vers Rotterdam au Pays-Bas. Toutes ces sociétés vont devoir payer des fortunes et leurs assureurs encore plus.

L’Egypte va aussi accuser le coup. Le canal est sa troisième source de revenu. Chaque jour de fermeture, lui coûte 7 millions de dollars.

Le canal de Suez est d’ailleurs la fierté de l’Egypte. Surtout, depuis que Nasser l'a nationalisé en 1956. Ce sont des paysans égyptiens qui ont creusé à la pelle, un million de travailleurs dont environ 100.000 sont morts pendant les dix ans du chantier dans les années 1860.

Mais au départ, ce canal a aussi fait la fierté des Français. C’est un diplomate français Ferdinand de Lesseps, qui l’a imaginé et qui a dirigé les travaux. Et ce sont nos arrière-arrière-grands-parents qui l'ont financé. 40.000 épargnants français ont participé à la levée de fonds à la bourse de Paris. C’est un navire français qui le premier a franchi le canal de la méditerranée jusqu’à la mer rouge avec à bord, l’impératrice Eugénie, la femme de Napoléon III.

C'était un jour de gloire, le 18 novembre 1869, mais les choses ont ensuite mal tourné pour les épargnants français. Ils ont tout perdu lorsque la première société d’exploitation du canal a fait faillite. Le canal a alors été récupéré par les Anglais. 

Nicolas Poincaré