RMC

Le nouveau retard de l'EPR de Flamanville menace-t-il la relance nucléaire française?

-

- - -

Le nouveau retard de l'EPR de Flamanville met à mal la filière nucléaire française.

Nouveau couac pour l'EPR de Flamanville. EDF a annoncé hier que le démarrage du réacteur était décalée de fin 2022 au second trimestre 2023. Cette fois-ci à cause d’un retard de soudures.

Dans le même temps, l'entreprise publique revoit une nouvelle fois à la hausse le coût du projet, passant de 12,4 milliards d'euros à 12,7 milliards. La Cour des comptes l’évalue même à 19 milliards 

L'EPR avait été estimé au départ du projet en 2004 à trois milliards d'euros et devait initialement entrer en service en 2012... C’est le plus gros fiasco de l’histoire industrielle française. 

Comment en est on arrivé là ? 

L’EPR ce n’est pas une nouvelle génération de centrales sur le plan technologique. C'est toujours la troisième génération. C’est juste un réacteur plus gros, plus puissant, plus sûr, mieux protégé contre les agressions externes, mais beaucoup plus complexe et plus cher que les précédents. Au début des années 2000, la décision de construire l’EPR ne va pas de soi !

La France n’en avait pas besoin, il y avait d’autres options moins couteuses: toutes ces solutions ont été écartées sous la pression d’EDF, qui voulait absolument construire son EPR. 

A ce mauvais choix technologique se sont ajoutés de multiples dysfonctionnements dans la conduite du chantier décrits dans le rapport Foltz.

Ce fiasco compromet-il la relance du nucléaire en France ? 

Il la complique sérieusement en tout cas, puisque l’EPR c’est la pire des vitrines pour le nucléaire, au moment ou le cout des énergies renouvelables diminue au fur et à mesure que leurs performances augmentent.

C’est pourquoi le président Emmanuel Macron a tant mis en avant les petits réacteurs modulaires, 5 fois moins puissants que l’EPR, dans son plan de relance de 30 milliards dévoilé en octobre.

>> A LIRE AUSSI - Le nombre de nouveaux dossiers de surendettement en forte baisse en France

Emmanuel Lechypre