RMC

Accusations contre Raquel Garrido et Alexis Corbière: Jean-Christophe Lagarde en garde à vue

L'ancien député Jean-Christophe Lagarde, a été placé en garde à vue dans le cadre d'accusations contre les députés insoumis Raquel Garrido et Alexis Corbière.

Ancien député et maire de Drancy (Seine-Saint-Denis) Jean-Christophe Lagarde, a été placé en garde à vue, 3 mois après de fausses accusations contre Raquel Garrido et Alexis Corbière, a appris Le Parisien. L'ancien élu, battu par Raquel Garrido aux législatives de juin 2022 a été interpellé ce mercredi à son domicile, a appris l'AFP de sources judiciaires.

Un policier, Anouar Bouhadjela, dit Noam Anouar, a été placé en garde à vue mardi, a indiqué à l'AFP une source proche du dossier, confirmée par le parquet de Paris. Ce policier est détaché à la mairie de Drancy, ancien fief de Jean-Christophe Lagarde dirigé depuis 2017 par son épouse Aude Lavail-Lagarde. Un troisième homme, ancien collaborateur de Jean-Christophe Lagarde, a également été placé en garde à vue mardi, selon la source proche. Les deux auditions ont été prolongées et étaient toujours en cours mercredi, a précisé cette source.

"Je suis satisfaite que l'enquête avance. Je rappelle que cette affaire dépasse de très loin simplement la diffamation ou l'injure. Il s'agit bien d'une atteinte au droit pénal", a déclaré sur BFMTV mercredi Raquel Garrido. "Je souhaite que la justice aille au bout de son travail", a ajouté la députée LFI.

En juin dernier, le site du journal Le Point avait publié un article accusant les députés LFI de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière et Raquel Garrido d'exploiter "depuis un an une femme de ménage sans titre de séjour et soumise à des cadences infernale" dans leur logement de Paris.

Fiasco journalistique

Mais l'hebdomadaire avait rapidement retiré l'article et son auteur, Aziz Zemouri, avait assuré avoir été "manipulé" par Jean-Christophe Lagarde.

Le parquet de Paris avait ouvert le 29 juin une enquête préliminaire pour escroquerie en bande organisée, faux et usage de faux, usurpation d'identité et de données et confié les investigations Brigade de répression de la délinquance contre la personne (BRDP).

Cette enquête examine trois plaintes déposées par le couple Garrido-Corbière, Aziz Zemouri et Jean-Christophe Lagarde. Le journaliste vise dans sa plainte l'ex-député UDI Jean-Christophe Lagarde et Anouar Bouhadjela. C'est, selon son récit, ce policier qui l'avait contacté fin mai pour le mettre en contact avec une femme prétendant être une aide ménagère, non déclarée et sans papiers, du couple de députés.

Le patron de l'UDI a, lui, déposé plainte pour abus de confiance.

Reconnaissant des défaillances dans ses "processus de contrôle interne", l'hebdomadaire Le Point a diligenté une enquête interne et M. Zemouri a été mis à pied à l'époque. Le couple Garrido-Corbière a déposé une seconde plainte pour diffamation contre Aziz Zemouri et l'hebdomadaire.

G.D. avec AFP