RMC

Procès de l'attentat de Nice: des images de vidéosurveillance diffusées dans un silence insoutenable

Ce jeudi, au procès de l'attentat de Nice en 2016, la cour et le public ont pu assister à la diffusion des images du camion utilisé par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel pour tuer 86 personnes.

Les images des caméras de vidéosurveillance montrant la course folle du camion-bélier conduit par Mohamed Lahouaiej-Bouhlel sur la promenade des Anglais à Nice le 14 juillet 2016, ont été diffusées jeudi au procès de l'attentat de Nice.

Les premières images sont issues d’une vidéo amateur tournée depuis la scène d’un concert sur la Promenade des Anglais. Lumière bleue, ambiance guinguette… On voit des musiciens vêtus de blanc de dos en train de jouer de la musique.

Et puis l’effroi, les premiers cris. Les autres vidéos sont extraites de la vidéosurveillance. Plus de son mais une image nette en couleurs. On suit la trajectoire du camion dès sa première embardée pour foncer sur des piétons. Une femme se lève et quitte la salle dans un sanglot.

Un silence insoutenable

Un autre angle montre des familles qui se tiennent par la main, en tenue d’été avec des enfants en trottinette et le poids lourd qui les ciblent et les percutent, laissant des corps dans son sillage, provoquant des mouvements de foule.

Le silence est insoutenable dans la salle d’audience, interrompu par quelques cris. L’avant du camion se détériore au fur et à mesure de son avancée meurtrière. Le 19 tonnes ralentit jusqu’à s’immobiliser et on devine l’intervention des policiers avec un dernier plan fixe sur le camion et où, dans un coin du cadre, flotte le drapeau français.

Marion Dubreuil