RMC

Intempéries en Corse: vive émotion à Girolata après la mort d’un pêcheur apprécié de tous

Des bateaux sont échoués sur la plage de Sagone à Coggia, après les violents orages qui ont fait trois morts en Corse, le 18 août 2022

Des bateaux sont échoués sur la plage de Sagone à Coggia, après les violents orages qui ont fait trois morts en Corse, le 18 août 2022 - PASCAL POCHARD-CASABIANCA © 2019 AFP

Alors que la Corse se remet petit à petit des dégâts causés par les violentes intempéries survenues dans la matinée de jeudi, la mort d’un pêcheur bien connu du hameau de Girolata (Corse-du-Sud) suscite l’émotion parmi les habitants du secteur.

Girolata pleure son pêcheur. Si le soleil est de retour sur les plages d’Osani, en Corse-du-Sud, l’atmosphère y reste lourde et empreinte de tristesse depuis la disparition de Jean-Paul Didincx.

Jeudi, alors qu’il était en mer, le pêcheur chevronné de 64 ans n’a pas survécu à la fulgurante tempête qui s’est abattue sur l’Île de Beauté. Au total, cinq personnes sont décédées dans ces intempéries.

Sur la plage d’Osani, tout près du hameau de Girolata, les habitants sont encore sous le choc après la disparition du pêcheur. Au restaurant Santa Maria, la gérante, Marie-France, a encore du mal à y croire…

“On sait que la mer ça reste dangereux, mais là ça reste quelqu’un qui connaissait particulièrement le coin, il travaillait ici depuis les années 70, tout le monde le connaissait”, explique la restauratrice. Le père de Marie-France, Dominique, fait partie de ces habitants qui connaissaient très bien le pêcheur.

Les larmes aux yeux, il se souvient d’un homme qu’il a vu toute sa vie depuis 1963. “Ma fille m’a dit ça hier, je me suis mis à pleurer. On passait beaucoup de temps à discuter. On avait mangé des langoustes à bord de son bateau… Un garçon très gentil, très bosseur. Tous ceux qui l’ont connu sont touchés, obligatoirement”, évoque Dominique.

Enterrement lundi, deuil à Porto

Jean-Paul Didincx vivait entre le hameau de Girolata et la ville voisine de Porto. Là-bas, ses collègues sont en deuil. La consigne pour lundi prochain, jour de l’enterrement, “aucun pêcheur sur la mer” explique Antoine, son premier mentor, il y a 40 ans.

“Par respect” pour le pêcheur donc, la baie de Girolata devrait être calme, car “lundi c’est sacré”, poursuit Antoine.

En attendant les funérailles, les habitants du secteur espèrent aussi retrouver les services essentiels à leur vie. Depuis la tempête de jeudi, la population locale est encore sans électricité, sans téléphone ni internet.

Depuis Bormes-les-Mimosas, qui célébrait le 78e anniversaire de sa libération par les troupes alliées, Emmanuel Macron a souligné que "ces cataclysmes dévastateurs menacent, hélas, de se répéter et de s'intensifier. C'est pourquoi nous devrons repenser nos systèmes d'alerte, de sécurité", a ajouté le chef de l'Etat.

Aymeric Dantreuille (avec Alexis Lalemant)