RMC

Le maire d'une commune du Nord accusé par un couple d'avoir tué leur chien en lui tirant dessus

Des habitants d'une petite commune du Nord accusent le maire d'avoir tué leur chien.

Un couple accuse le maire de Bérelles, une petite commune du Nord, d'avoir tué leur chien à coups de fusils de chasse. Les faits se seraient déroulés samedi, alors que la propriétaire du chien le sortait pour une promenade en forêt. La chienne est partie courir dans un champ.

Inquiète de ne pas voir revenir sa chienne malgré ses nombreux appels, Chloé part à sa recherche. Elle frappe aux portes des maisons en bordure de forêt, laisse son numéro pour qu'on puisse la rappeler et finit par rentrer chez elle, désespérée. Mais vers 18h, elle reçoit un appel de son voisin. “Il a vu mon chien se faire tuer par le maire de Bérelles”, affirme-t-elle.

Alors que le chien est sur sa propriété, au téléphone, les voisins lui racontent avoir vu le maire, Orféo Rigoni, lui tirer dessus une première fois. Paniqué, le husky se serait enfui, mais se retrouve coincé par le grillage.

“Il a donné deux coups de fusil à mon chien qui s’est malheureusement écroulé. Il a pris le cadavre de mon chien et il l’a mis dans un sac et est reparti avec”, raconte-t-elle.

>> A LIRE AUSSI - Randonneuse tuée: faut-il interdire la chasse le week-end?

Une plainte déposée à la gendarmerie

Elle raccroche le téléphone et va directement voir le maire.

“Je l’ai interpellé et je lui ai demandé où était mon chien. Et il m’a répondu: ‘oui, j’ai tiré dessus, et alors?’”, indique-t-elle.

Dans la foulée, Chloé porte plainte à la gendarmerie. De son côté, le maire reconnaît avoir tiré, mais nie avoir tué le chien et encore moins l'avoir dissimulé. Il raconte que son troupeau de moutons était attaqué. Une enquête a été ouverte par le parquet d'Avesnes-sur-Helpe dans le Nord.

Maxime Levy avec Guillaume Descours