RMC
INFO RMC

Une conductrice sous protoxyde d'azote refuse d'obtempérer, trois policiers blessés

Un voleur de vélo a été piégé par l'une de ses victimes à Strasbourg. Il croyait se rendre à un rendez-vous pour le vendre à un acheteur ayant répondu à son annonce sur Le Bon Coin, il a à la place été interpellé par la police (image d'illustration).

Un voleur de vélo a été piégé par l'une de ses victimes à Strasbourg. Il croyait se rendre à un rendez-vous pour le vendre à un acheteur ayant répondu à son annonce sur Le Bon Coin, il a à la place été interpellé par la police (image d'illustration). - Mehdi Fedouach - AFP

INFO RMC. Une automobiliste a refusé d'obtempérer lors d'un contrôle de police dans les Yvelines mercredi soir. Selon les policiers, elle était en train d'inhaler du protoxyde d'azote tout en conduisant. Elle a finalement été arrêtée après avoir causé quelques dégradations et blessé trois policiers.

Un conductrice, qui conduisait sous protoxyde d'azote dans les Yvelines mercredi soir, a refusé d'optempérer lors d'un contrôle de police. Elle a finalement été arrêtée par la police après avoir provoqué une série de dégradations et blessé légèrement trois policiers.

C'est son père qui a d'abord tout tenté pour l'empêcher de prendre la route, en vain. Mercredi soir, cet homme appelle la police pour signaler que sa fille vient de prendre le volant après avoir endommagé sa voiture sur un parking. Il ajoute qu'elle lui aurait foncé dessus alors qu'il tentait de l'empêcher de partir.

Un équipage de police repère alors la conductrice à hauteur d'Élancourt. Les fonctionnaires essayent de la contrôler mais elle refuse d'obtempérer. Selon les informations recueillies par RMC, les policiers découvrent alors que tout en conduisant, cette automobiliste inhale du protoxyde d'azote, un gaz dangereux contenu dans des petits bonbonnes.

Trois policiers légèrement blessés

Au cours de son périple pour échapper aux policiers, la conductrice percute trois voitures de police et provoque des blessures légères sur trois fonctionnaires qui se sont vus délivrer cinq jours d'ITT.

“En France, c’est un refus d'obtempérer toutes les 19 minutes. Il y a des policiers qui ont été percutés par cette automobiliste. Ils ont cinq jours d’ITT donc c’est quand même assez important. Cette conductrice, elle s’est permis tous ces excès parce qu’aujourd’hui, il y a des gens qui ne respectent plus rien car la justice ne fait plus peur, parce qu’il y a des magistrats qui ne prennent pas la décision à la hauteur de ce que vivent les policiers", a indiqué ce jeudi matin sur RMC, Mathieu Valet, porte-parole syndicat des commissaires de police SICP.

Le rodéo de l'automobiliste s'est achevé vers 23 heures lorsqu'elle a été interpellée à Trappes, puis placée en garde à vue.

Guillaume Biet