RMC

La piste Lelandais pour l'affaire Thomas Rauschkolb? "J'espère que le fait de déranger mon fils dans sa tombe apportera des réponses"

Francis Rauschkolb, père du jeune homme disparu et retrouvé mort en 2015 à Grésy-sur-Aix (Savoie), témoigne sur RMC de ses espoirs de connaître la vérité.

Nordahl Lelandais avait avoué avoir tué "involontairement" Maëlys De Araujo en août 2017 et sera jugé en mai à Chambéry pour le meurtre du caporal Arthur Noyer en mars 2018.

Mais une autre affaire dans laquelle pourrait être impliqué l'ancien maître-chien refait surface : la disparition de Thomas Rauschkolb. La dépouille du jeune homme de 18 ans, retrouvé mort à la sortie d'une discothèque en 2015, a été exhumée la semaine dernière pour pratiquer une autopsie.

Cette discothèque était un lieu que fréquentait également Nordahl Lelandais ce qui donne espoir au père de la victime, Francis Rauschkolb, de connaître la vérité sur la mort de son fils.

Invité de RMC ce mardi, il témoigne de ce chapitre pas encore clos de sa vie. Son fils est mort dans la nuit du 26 au 27 décembre 2015 à proximité d’une boite de nuit de Grésy-sur-Aix, en Savoie, où il avait passé la soirée. Il avait été retrouvé dans un torrent après avoir franchi deux palissades et laissé en chemin sa ceinture.

"C’est juste pas possible (...) Il y a des éléments qui auraient dû mettre la puce à l’oreille des gendarmes""

A l’époque aucune autopsie n’avait été pratiquée sur son corps, les gendarmes avaient conclu à une chute accidentelle du jeune homme qui était en état d’ébriété.

"Il y a rien qui laisse penser à une chute accidentelle", assure-t-il sur RMC. "Pour atteindre l’endroit où il a été retrouvé, il fallait prendre une impasse, traverser des palissades (…) courir dans une propriété, c’est juste pas possible. J’ai essayé de voir où il aurait pu passer. Il connaissait l’endroit, il savait où on habitait, il connaissait le secteur. Pourquoi aurait-il laissé sa veste dans la discothèque alors qu’il faisait 5 degrés et sortir pour rentrer à la maison en petit pull ?"

"J’espère que le fait de déranger mon fils dans sa tombe, apportera des réponses"

Francis Rauschkolb estime qu'il y a des éléments "qui auraient dû mettre la puce à l’oreille des gendarmes". Il explique au micro de RMC qu'il pensait initialement que ça aurait pu être un "chien errant" qui courrait après Thomas. "Je pensais à une histoire simple pour m’aider à faire mon deuil".

Dorénavant il pense plutôt à la piste Nordahl Lelandais "à cause des éléments qui se sont accumulés avec le temps".

"Avec l’affaire Le Noyer (caporal tué), le témoignage de son ex, il y a des éléments qui sont venus se greffer à ma réflexion", témoigne-t-il. J’espère que le fait de déranger mon fils dans sa tombe, apportera des réponses qui nous permettront d’ouvrir de nouvelles portes."

Il trouve que l’enquête n'a jamais vraiment démarrée et que c'est l'exhumation de son fils qui va lancer un nouveau chapitre.

"Il y a des scellés, des éléments qui seront examinés comme les images de surveillance, le téléphone dans l’eau, (…) qui ne l’ont jamais été."
J.A.