RMC

Bébés nés sans bras: une nouvelle plainte déposée dans le Morbihan

INFORMATION RMC - Près d'un an et demi après l'ouverture d'une enquête préliminaire pour une famille dans l'Ain, c'est la famille d'une fillette née avec une malformation dans le Morbihan qui a décidé de saisir la justice.

Lola, 9 ans, est née sans main droite. Une malformation, comme 5 autres enfants dans le Morbihan, qui reste pour l'instant sans explication, malgré les enquêtes sanitaires. Alors sa maman, Aurélie Bingler, a décidé de porte plainte: "S'il y a des responsables, qu'ils soient jugés aussi. Si les gens étaient au courant, on ne peut pas laisser faire. Je ne dis pas qu'on a fait confiance aux institutions mais rien n'a été fait. Si on ne passe pas au pénal on entendra plus parler des bébés sans bras. C'est notre dernier recours, la dernière solution", assure-t-elle à RMC.

"Je veux donner des réponses à ma fille. 'Pourquoi je n'ai pas de main droite', ne doit pas rester une question sans réponse. On est certainement sur un scandale sanitaire, il y a certainement d'autres familles qui attendent. C'est pour cela que l'on veut d'autres investigations de terrain", ajoute Thibault Bingler, le père de Lola.

Les parents de Lola souhaitent que l'office central de lutte contre les atteintes à la santé publique soit saisi par le procureur. François de Cambiaire, leur avocat, demande une enquête approfondie: "Les pistes que l'on a pu identifier, par exemple dans un environnement plutôt rural avec la présence d'eau. Peut-être en bout du réseau de canalisations, ou peut-être liées à un pesticide qui aurait pu être diffusé dans l'eau. Il y a beaucoup de questions pour lesquelles on attend des réponses".

>> A LIRE AUSSI - Suspension du vaccin AstraZeneca: quelles conséquences pour la campagne de vaccination en France?

De nombreux cas dans l'Ain

Ce serait la seconde plainte, près d'un an et demi après l'ouverture d'une enquête préliminaire pour une famille dans l'Ain. Avec cette nouvelle plainte, la famille Bingler espère que d'autres parents d'enfants nés avec une malformation les suivront dans ce combat pour la vérité.

Le nombre de naissances de bébés nés sans bras, avant-bras ou sans main pose question dans plusieurs secteurs en France : dans l'Ain, en Loire-Atlantique et en Bretagne. On ne connaît toujours pas à ce jour la cause de ces malformations congénitales. Le nombre de naissances d’enfants souffrant d’atrophie d’un bras ou d’une main, entre 2009 et 2014, a été près de dix fois supérieur à la moyenne dans un cercle d'une quinzaine de km autour de la commune de Dompierre-sur-Veyle dans l'Ain, selon les travaux d'une équipe de scientifiques publiés le 9 février dernier.

>> A LIRE AUSSI - Bébés nés sans bras: le parquet de Marseille ouvre une enquête préliminaire

Gwenaël Windrestin (avec Guillaume Dussourt)