RMC

Michel Fourniret: le parc du château du Sautou cache-t-il le corps d'Estelle Mouzin?

De nouvelles fouilles au château du Sautou, l’ancienne propriété du tueur en série Michel Fourniret doivent avoir lieu ce lundi pour retrouver le corps d'Estelle Mouzin. C’est la troisième fois cette année que des fouilles ont lieu dans ce but

Pour la troisième fois de l'année, des fouilles pour retrouver le corps d'Estelle Mouzin, disparue en 2003 à l'âge de 9 ans vont avoir lieu. Michel Fourniret aurait donné des indications sur l’emplacement du corps d’Estelle Mouzin. Des indications obtenues par la juge d’instruction Sabine Kheris lors des dernières fouilles, en octobre dernier.

Et aujourd’hui, les enquêteurs ciblent un lieu spécifique, le secteur du château du Sautou, l’ancienne propriété de Michel Fourniret. Ils vont déployer des moyens importants pour creuser selon plusieurs sources proches du dossier, alors qu’en octobre ils avaient seulement sondé quelques endroits.

"Qu’il manipule ou pas, il faut vérifier"

Si la juge d’instruction a obtenu des informations, celle-ci sont-elles bonnes ? C’est toute la question, Plusieurs fois par le passé, le tueur en série a orienté les enquêteurs sur de fausses pistes. "Qu’il manipule ou pas, il faut vérifier", rationalise maître Corinne Herrmann avocate du père d’Estelle Mouzin. Lors des dernières fouilles elle avait salué de "sérieuses avancées".

Ni Monique Ollivier son ex compagne, ni Michel Fourniret ne seront présents sur les lieux aujourd’hui. Le tueur en série est d’ailleurs toujours hospitalisé en réanimation, selon une source proche du dossier. 

En juin les enquêteurs avaient déjà fouillé le château du Sautou et d’autres lieux par lesquels était passé Fourniret, sans succès. Et en octobre, la juge d’instruction Sabine Kheris, avait fait venir le tueur en série. Elle l’a emmené dans différents lieux familiers, dont le château du Sautou, pour essayer de faire appel à sa mémoire qu’on sait défaillante alors qu'il est atteint de la maladie d'Alzheimer.

C'est sur cette vaste propriété de 15 ha, isolée au milieu d'un bois à quelques kilomètres de la frontière belge, sur la commune de Donchery, que les corps de deux jeunes victimes du "Monstre des Ardennes" avaient déjà été retrouvés en 2004. En juin, les enquêteurs qui tentent de faire la lumière sur la disparition de la fillette de 9 ans avaient déjà exploré les lieux, sans résultat. 

Maxime Brandstaetter avec G.D.