RMC

Paris: un policier en civil roué de coups dans un train de banlieue

ALERTE INFO

ALERTE INFO - RMC

Les agresseurs savaient-ils vraiment que la victime était policier ? Une enquête en cours pour violences aggravées doit le déterminer.

Quatre hommes ont été interpellés et placés en garde à vue mercredi après l'agression d'un policier mardi soir dans un train de région parisienne. Ce fonctionnaire au sein de la brigade des réseaux franciliens a été roué de coups alors qu'il venait de finir son service.

En route pour rentrer chez lui, ce policier de 26 ans prend le train en Gare du Nord, à Paris. Alors qu'il est habillé en civil, plusieurs individus l'abordent et le passent à tabac. Des voyageurs s'interposent alors pour protéger le policer et ses agresseurs prennent la fuite dans la foulée. Quatre personnes sont rapidement interpellées et placées en garde à vue. Trois d'entre-elles reconnaissent l'avoir frappé, indique une source policière.

A-t-il été agressé parce que policier?

Le policier blessé souffre d'une fracture du nez ainsi que de plusieurs contusions au visage. La victime, également entendue par les enquêteurs, déclare que les agresseurs connaissaient sa profession au moment de l'attaque.

Alors a-t-il été agressé parce qu'il était policier ? Les enquêteurs doivent le déterminer. Pour le moment, plusieurs sources concordantes appellent à la prudence : il faut plus d'éléments probants pour comprendre les raisons de cette attaque. Les auditions des gardés à vue et celles des potentiels témoins de la scène notamment permettront de valider ou invalider cette hypothèse.

>> A LIRE AUSSI - Les députés marcheurs insistent et comptent bien voter le pass sanitaire jusqu'en juillet 2022

Maxime Levy (avec Guillaume Dussourt)