RMC

Un policier attaqué à l'arme blanche à Cannes, l'agresseur "neutralisé": ce que l'on sait

L'incident s'est déroulé à proximité du commissariat central de la ville.

Un policier a été attaqué lundi matin à l'arme blanche devant le commissariat de Cannes par un homme indiquant agir "au nom du prophète", grièvement atteint par des tirs de riposte.

Le policier a été "sauvé grâce à son gilet par balle", selon ces sources. L'agresseur a lui été "gravement" blessé par balle par un second policier et son pronostic vital est engagé.

Vers 6h30 devant le commissariat de Cannes, l'homme a ouvert la porte du véhicule de police et a donné un coup de couteau "au niveau du thorax" à un premier policier, avant de faire le tour du véhicule pour attaquer "le chef de bord", a précisé une source policière. 

"Victime d'un coup de couteau, le policier n'a heureusement pas été blessé physiquement, grâce à son gilet pare-balles", a précisé sur Twitter le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin.

Ce que l'on sait de l'agresseur gravement blessé

Un autre policier l'a alors gravement blessé et son pronostic vital est engagé. 

Selon une de ces sources policières, qui envisagent la piste terroriste, l'agresseur est un ressortissant algérien de 37 ans inconnu des services de police et de renseignement. La police judiciaire de Nice est saisie. 

Le maire de Cannes, David Lisnard, a tweeté son "Soutien total" aux forces de l’ordre", assurant qu'il n'y avait pas de décès et que les circonstances de l'attaque étaient en train d'être élucidées.

"Je me rends sur place immédiatement ce matin et j’apporte tout mon soutien à la police nationale et à la ville de Cannes" a pour sa part indiqué Gérald Darmanin, le ministre de l'Intérieur.

La rédaction de RMC avec AFP