RMC

1 Français sur 2 juge raté le début de campagne d'entre-deux tours de Macron

Le début de campagne d'entre-deux tours de Marine Le Pen est jugé meilleur que celui de son rival, Emmanuel Macron, selon notre sondage flash RMC-Atlantico-Harris Interactive, révélé ce mercredi. 43% des Français estiment ainsi que le candidat d'En Marche! a commis une erreur en fêtant le résultat du premier tour, dimanche, à la Rotonde.

48h d'entre deux tours et déjà des bons et des mauvais points distribués par les Français. Selon notre sondage flash RMC-Atlantico-Harris Interactive, révélé ce mercredi, 61% des Français estiment que Marine Le Pen a réussi son début de campagne, contre 48% pour Emmanuel Macron. 1 Français sur 2 (52%) estime donc que le candidat d'En Marche! a raté son début de campagne d'entre-deux tours. En cause, notamment, la soirée du candidat à la Rotonde, dimanche soir à l'issue du premier tour de la présidentielle. Cette soirée a été plutôt mal perçue: 43% des Français estiment qu'il a eu tort, contre 22% qui jugent qu'il a eu raison. Pour autant, 35% des sondés n'ont pas d'avis sur cette soirée.

-
- © BFMTV

"L'impression que Marine Le Pen en a plus envie"

Un faux-pas, selon eux, qui s'ajoute à une forme d'absence sur le terrain du candidat… qui profite forcément à Marine Le Pen, concentrée sur ses déplacements. 3 sondés sur 5 sont convaincus par ses premiers jours de finaliste de l'élection présidentielle.

"Les Français estiment que Marine Le Pen a vraiment montré qu'elle en avait très envie, en étant combative, en étant présente, en prenant des initiatives comme celle de quitter la présidence du Front national", explique Jean-Daniel Lévy, directeur du département Politique et Opinion à Harris Interactive.

Pas de consigne de vote: les Français approuvent la décision de Mélenchon

Le troisième homme du sondage, c'est Jean-Luc Mélenchon. Il n'a toujours pas donné de consigne de vote et c'est bien vu par les Français: 47% approuvent. Encore plus chez ses sympathisants, qui sont 76% à se déclarer satisfaits d'être consultés par l'ex-candidat de la France insoumise. "Jean-Luc Mélenchon a réussi à modifier son image lors de cette campagne présidentielle et a donné à voir qu'il n'était pas seul aux commandes, mais s'inscrivait dans un collectif. Dans ce contexte-là, le fait de dire: 'prenons le temps d'échanger les uns avec les autres', a été plutôt bien apprécié", confirme Jean-Daniel Lévy.

Sondage réalisé en ligne le 25 avril auprès d'un échantillon de 1.030 personnes, représentatif des Français de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

P. Gril