RMC

Comment Emmanuel Macron doit rebondir: "c'est un candidat encore fragile"

Emmanuel Macron rend visite aux salariés grévistes de Whirlpool ce mercredi matin, avant un meeting à Arras dans la soirée. Un retour sur le terrain pour le candidat d'En Marche!, dont le début de campagne d'entre-deux tours patine.

Il y a du flottement dans la campagne d'Emmanuel Macron et les électeurs s'en aperçoivent. 52% des Français jugent raté son début de campagne d'entre-deux tours, selon notre sondage flash RMC-Atlantico-Harris Interactive, révélé ce mercredi. Alors que Marine Le Pen est immédiatement revenue sur le terrain, le candidat d'En Marche!, lui, a fait montre d'improvisation lors de son déplacement à l'hôpital de Garches, mardi. Aucune caméra n'était sur ses talons pour filmer le déplacement, car l'équipe du candidat avait tout simplement oublié de demander l'autorisation à l'APHP, les Hôpitaux de Paris, qui gèrent l'établissement.

"Il doit être prudent dans l'image qu'il renvoie"

Clairement, il y a urgence à redresser la barre, estime Yves-Marie Cann, politologue et directeur des études politiques de l'institut de sondages Elabe. "Même si le rapport de force reste en faveur d'Emmanuel Macron, les lignes peuvent encore bouger d'ici le second tour de la présidentielle. Donc l'enjeu pour lui, c'est d'être extrêmement prudent dans l'image qu'il renvoie aux Français". Emmanuel Macron semble l'avoir compris, lui qui se rend ce mercredi matin à Amiens (Somme), sa ville natale, pour une visite de terrain aux grévistes de Whirlpool, avant son meeting à Arras (Nord).

"Il doit mieux s'entourer"

Mais pour Philippe Moreau-Chevrolet, spécialiste en communication politique, Emmanuel Macron va devoir aussi mieux s'entourer pour être à la hauteur de l'enjeu. "Pour moi, clairement il est encore fragile. Il n'est pas encore un candidat complétement prêt".

"Il a intérêt à s'entourer, à écouter les gens autour de lui. Etoffer son équipe aussi, prendre des gens expérimentés, plus anciens, plus solides, pour rentrer dans le match".

Rentrer dans le match et ne pas arriver affaibli pour le débat avec Marine Le Pen, mercredi prochain.

P. Gril avec Stéphanie Collié