RMC

Allocution d'Emmanuel Macron: pour l'opposition, le président est déjà en campagne

-

- - -

Pour l'opposition, l'allocution d'Emmanuel Macron ressemblait plus à un meeting de campagne qu'à un discours de président de la République.

Derrière le pupitre, un bilan de président sortant, et en même temps, des perspectives de futur candidat. Crise sanitaire, réforme des retraites, nucléaire, Jean-Luc Mélenchon, le candidat de La France Insoumise à la présidentielle, en a trop entendu: "Le président aborde trente thèmes différents, fait une pluie de chiffres et on ne sait pas si c'est le président de la République ou le candidat qui parle. On a l'impression de participer à une émission ou une primaire où il serait le seul candidat".

#Meeting, ironise Olivier Faure, le patron du parti socialiste. "Le monde parallèle d'Emmanuel Macron est loin des réalités que vivent les Français" tweete de son côté Marine Le Pen, la présidente du Rassemblement National.

Pour le porte-parole du Rassemblement national Laurent Jacobelli, Emmanuel Macron est "hors-sol" : "Le Président a essayé de nous vendre une troisième dose de vaccin et surtout une seconde dose de Macron. Il nous a dit que l'insécurité baissait, que le chômage baissait, c'est un président complètement hors-sol".

Alors que tous ses adversaires battent la campagne, Emmanuel Macron se pose en rempart contre les "obscurantismes" et le "retour du nationalisme". Une façon pour le chef de l'Etat de rester au cœur du jeu politique.

>> A LIRE AUSSI - Prise de parole d'Emmanuel Macron: la situation sanitaire est-elle si inquiétante que ça?

Paul Barcelonne (avec Guillaume Dussourt)