RMC

Dîner à 100.000 euros de Laurent Wauquiez: "C'est honteux, surtout lui qui critique l'assistanat"

Le dîner à 100.000 euros, payé avec de l'argent public, organisé par Laurent Wauquiez fait bondir l'opposition et les "Grandes Gueules" qui étrillent le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes, toujours prompt à tacler l'assistanat et le gâchis d'argent public.

Un beau château, 90 convives et une addition salée pour la région Auvergne-Rhône-Alpes. Mediapart révèle que c’est avec 100.000 euros d’argent public que le président LR de la région Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez a organisé le 23 juin dernier un fastueux dîner.

Étaient réunies diverses personnalités comme Alain Mérieux, le fondateur de l'entreprise BioMérieux, le magnat de l'évènementiel Olivier Ginon, la star du tennis Jo-Wilfried Tsonga, le skieur Alexis Pinturault et le président du directoire du groupe M6 Nicolas de Tavernost.

La région a reconnu auprès de Mediapart avoir pris l’addition "100% à sa charge, sans aucun financement privé", soit 1.100 euros par tête, alors qu’elle a récemment opéré des coupes dans les finances de la culture notamment.

"Un scandale de plus"

Toujours selon la région, ces repas dont une première édition s’était tenu au printemps, ont pour but de mettre "en relation des personnalités issues de tous les horizons : culturel, économique, sportif, associatif, économie sociale et solidaire pour créer dans notre Région de grandes synergies entre les acteurs", selon l’AFP.

Des révélations qui ont fait bondir l’opposition: "Un scandale de plus ! Pendant qu’il coupe les subventions aux villes et aux campagnes, Wauquiez s’offre des dîners de luxe à 100.000 euros, 1.100 euros par convive aux frais du contribuable. Dans la vraie vie, les Français font face à la flambée des prix", a réagit le maire écologiste de Grenoble Eric Piolle.

"C'est 84 Smic"

"C’est incroyable, 11.00 euros par tête, vous imaginez?", s’est ému ce vendredi matin sur le plateau des "Grandes gueules" l’auto-entrepreneur Medhi Ghezzar. "Et en plus c’est Laurent Wauquiez qui a toujours son petit mot à dire pour critiquer l’assistanat, critiquer tout le monde, qu’il ne faut pas donner trop d’argent à gauche ou à droite, c’est honteux", a-t-il ajouté.

"100.000 euros c'est 84 Smic, ou 7 ans de salaire pour un smicard, au moment où on dit qu’il faut être sobre. Ceux qui sont au Smic se rationnent, ne vont plus au restaurant", rappelle de son côté Kahouter Ben Mohamed.

"Jo-Wilfried Tsonga c’est de la synergie de la région Rhônes-Alpes ? Je ne savais pas qu’il vivait dans le coin, je crois même qu’il vit en Suisse", ironise Barbara Lefebvre qui appelle aussi à aller vérifier les frais de bouche de l’Elysée, de Matignon et du président du Sénat Gérard Larcher.

G.D.