RMC

Edouard Philippe nommé Premier ministre: "est-ce que la droite existe encore vraiment?"

Edouard Philippe, député-maire Les Républicains du Havre, a été nommé Premier ministre ce lundi. De quoi déconcerter les électeurs de droite en vue des législatives, comme a pu le constater RMC dans la 5ème circonscription du Doubs.

Emmanuel Macron a abattu lundi la première carte de sa "recomposition politique" en nommant un Premier ministre de droite, le député-maire (Les Républicains) du Havre Edouard Philippe, proche d'Alain Juppé. Il s'agit d'un véritable défi lancé à la droite avant les législatives. En effet, cette nomination a des conséquences immédiates sur le terrain car, comme a pu le constater RMC dans la (5ème circonscription du Doubs, les électeurs se demandent si le nouveau chef du gouvernement va mener la campagne des législatives face à des candidats de sa propre famille politique.

"On ne sait pas trop où on va, confie Daniel, en plein doute. Est-ce que la droite existe encore vraiment? Je ne sais plus. Parce que s'il n'y a plus d'idées de fonds, je pense que l'on n'ira pas très loin". Pour autant, la nomination d'Edouard Philippe à Matignon ne signe pas pour autant la fin des Républicains assure Annie Genevard, la candidate LR qui brigue un deuxième mandat.

"C'est très astucieux"

"Je crois que ces courants n'ont pas disparu dans l'opinion publique, que les Français veulent avoir un vrai choix dont, d'une certaine façon, ils ont été privés au second tour de l'élection présidentielle, souligne-t-elle. Je pense aussi que pour la démocratie, il est sain qu'il y ait un débat, un dialogue".

De son côté, Sylvie Le Hir, candidate de La République En Marche pourtant élue conseillère départementale en 2015 avec l'étiquette des Républicains, jubile: "Ça me motive d'autant plus que cette ouverture à droite fera venir plus d'électeurs que si cela avait été un Premier ministre de gauche". Et d'estimer que le choix d'Emmanuel Macron est "très astucieux et intelligent".

M.R avec Gwenaël Windrestin