RMC

Manifestation devant la mairie de Nicolas Dupont-Aignan: "Yerres ne doit pas être assimilée au FN"

A Yerres, en Essonne, la ville dirigée par Nicolas Dupont-Aignan, des habitants se sont rassemblés devant la mairie ce samedi matin pour dénoncer l'alliance passée avec Marine Le Pen. Julien Sol, Yerrois à l'initiative de la mobilisation, explique sur RMC.fr en quoi les habitants "ne veulent pas être assujettis" à la décision de leur maire.

Julien Sol, habitant de Yerres (Essonne), à l'origine de la manifestation devant la mairie de la ville, pour dénoncer l'alliance entre son maire, Nicolas Dupont-Aignan, et Marine Le Pen. Il est Yerrois depuis 5 ans, mais ne vote pas dans la commune. Au moins 200 personnes étaient présentes, selon des participants.

"J'ai lancé un appel sur Facebook vendredi après l'annonce de l'alliance entre Nicolas Dupont-Aignan et Marine Le Pen. C'était une démarche 100% spontanée et apolitique, contre ce ralliement qui, pour moi, dépasse toute querelle partisane. Je me disais que je ne serais rejoint que par quelques copains et connaissances locales, mais finalement cela a fait boule de neige. Même si nous n'étions pas des milliers, l'impact a été important. C'était un rassemblement citoyen, dans le calme, contre le Front national.

"Il fait tout ce qu'il exècre depuis 20 ans"

Quant à sa 'nomination' au poste de Premier ministre si Marine Le Pen est présidente, cela ne nous a pas étonné, puisque dès vendredi soir on a compris qu'il y avait une négociation de postes, de circonscriptions et certainement sur des enjeux financiers. En 24 heures, Nicolas Dupont-Aignan a fait ce qu'il exècre et combat depuis 20 ans, tout ce qui sclérose le pays et le gangrène. Au moment de cette annonce, nous étions devant la mairie pour exprimer notre désapprobation.

Avec cette manifestation, nous voulions dire que Yerres ce n'est pas le Front National, et que les Yerrois n'adhèrent pas à l'idéologie du FN. Nous ne serons pas assujettis à la décision de notre maire, ni derrière lui. Il prend souvent la ville comme témoin et comme exemple, mais nous n'acceptons pas d'être assimilés au Front national et à ses valeurs.

"Le paradoxe, c'est que c'est un bon maire"

Pourtant, Nicolas Dupont-Aignan est un bon maire, et c'est tout le paradoxe. Si au niveau national, il fait un petit score (4,7% au premier tour de la présidentielle), localement, il fait des scores staliniens (il est élu depuis 1995), ce qui prouve que les Yerrois apprécient son action. Et il faut reconnaître qu'il est extrêmement efficace et que la ville est très agréable. Les gens aiment leur ville et aiment leur maire, même s'ils n'adhèrent pas à sa stratégie nationale. Jusqu'à maintenant, il gardait toujours une frontière avec le FN, et d'un coup, la négociation, l'intérêt personnel, les législatives... font qu'il s'allie avec Marine Le Pen.

On est la première ville d'Ile-de-France assimilée au Front national (en fait la seconde, après Mantes-la-Ville, dans les Yvelines, dirigée par un maire Front national, NDR). Il y a Fréjus, il y a Hayange, et maintenant il y aurait Yerres? Je ne pouvais pas laisser passer ça."

Propos recueillis par Philippe Gril