RMC

Présidentielle: vers un duel plus serré entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen au second tour

Comme en 2017, Emmanuel Macron et Marine Le Pen seront opposés au second tour de l’élection présidentielle en 2022, le 24 avril. Mais ce dimanche soir, le duel s’annonce plus serré.

Le remake. Cinq ans après, Emmanuel Macron et Marine Le Pen vont se retrouver au second tour de l’élection présidentielle 2022. Le président sortant est arrivé en tête au premier tour, avec environ 28% des voix. La candidate du Rassemblement national a pris la deuxième place (23%). Le 24 avril, le verdict sera-t-il aussi net qu’en 2017, quand Emmanuel Macron avait recueilli 66,1% des suffrages contre 33,9% pour Marine Le Pen? Selon le sondage Elabe pour BFMTV, L'Express et SFR ce dimanche soir, le deuxième tour de l'élection présidentielle s'annonce serré avec 52% des intentions de vote pour Emmanuel Macron et 48% pour Marine Le Pen.

Emmanuel Macron veut encore convaincre, Marine Le Pen vise "l’alternance"

Le duel entre Emmanuel Macron et Marine Le Pen a évidemment débuté dès ce dimanche soir. Avant de se rendre ce lundi dans les Hauts-de-France, la région dans laquelle sa rivale est élue (députée du Pas-de-Calais), le président de la République a expliqué vouloir "une France qui s'inscrit dans une Europe forte, qui continue de nouer des alliances avec les grandes démocraties pour se défendre, pas une France qui, sortie de l'Europe, n'aurait pour seuls alliés que l'internationale des populistes et des xénophobes".

"Je veux une France qui lutte résolument contre le séparatisme islamiste mais qui par la laïcité permet à chacun de croire ou de ne pas croire, d'exercer son culte. Et pas une France qui empêche les musulmans ou les juifs de manger comme le prescrit leur religion", a ajouté Emmanuel Macron, en souhaitant également se concentrer sur le pouvoir d’achat: "Je mettrai toutes mes forces pour convaincre chacun que le seul projet pour le pouvoir d'achat c'est le nôtre, que le seul projet crédible contre la vie chère, c'est le nôtre, que le seul projet des travailleurs c'est le nôtre".

En face, Marine Le Pen appelle à "l’alternance" en voulant rassembler au second "tous ceux qui n'ont pas voté" Emmanuel Macron. "De votre vote dépendront les décisions politique du prochain quinquennat, mais qui en réalité, engageront la France pour les 50 prochaines années", explique la candidate du RN, qui promet de "remettre la France en ordre en cinq ans". Elle a reçu le soutien d’Eric Zemmour et Nicolas Dupont-Aignan. Emmanuel Macron a lui remercié Yannick Jadot, Valérie Pécresse, Anne Hidalgo et Fabien Roussel pour leurs appels rapides à voter en sa faveur.

LP