RMC

"Qu'ils nous disent ce qu’ils ont sur le cœur!": des députés demandent l’avis des Français sur la légalisation du cannabis

Le formulaire demande également d'expliquer son choix, pour mieux comprendre la position des Français sur les changements à apporter à la loi.

On estime que 18 millions de Français chez les 11-75 ans ont testé le cannabis au moins une fois au cours de leur vie, et que 5 millions de Français en consomment au moins une fois par an. 

Alors pourquoi le font-ils et sont-ils pour la légalisation - ou pas - du cannabis? Plusieurs députés ont ouvert cette consultation citoyenne mercredi, jusqu'au 28 février, pour connaître l'opinion des Français sur la politique en matière de cannabis dit "récréatif": faut-il garder la même approche ou changer de politique, et pour quelles raisons?

Le formulaire, anonyme, comprend quelques questions sur votre profil: tranche d'âge, homme-femme, catégories socio-professionnelles, département de résidence. Robin Reda est député LR de l'Essonne, il préside la mission parlementaire sur le cannabis et est à l'origine de cette consultation.

“Mon objectif est très clair, c’est de lever le tabou sur le cannabis. Je le vois autour de moi, dans des cercles non-politisés, le cannabis, on en parle beaucoup. On en parle dans les établissements scolaires et d’ailleurs, il circule très facilement. On en parle en famille à table. C’est un sujet sur lequel chacun a son avis. Sur la légalisation, la dépénalisation, sur la politique répressive qui est menée. Donc c’est cet échange que nous voulons avec les Français. Qu’ils nous disent ce qu’ils ont sur le cœur, ce qu’il voit autour d’eux et la manière dont ils voudraient que les politiques l’abordent dans le débat national”, assure-t-il.

Avant ce rapport sur le cannabis "récréatif", cette mission d'information doit rendre, au début du mois de février, un rapport sur le cannabis dit "bien-être". Concrètement, cette substance ne contient pas de THC, la principale molécule psychoactive du cannabis. Un rapport très attendu, car les magasins vendant des produits à base de CBD fleurissent à nouveau en France.

Un rapport sur le CBD attendu

Officiellement, aucune loi en France ne réglemente l'usage du cannabidiol, ou CBD. Seules des circulaires existent. La dernière en date, publiée en 2018, interdit la consommation de cette substance lorsqu'elle provient de la fleur de chanvre. C'est pourtant dans cette partie de la plante que se trouve la plus grande quantité de cannabidiol. 

>> A LIRE AUSSI - Le succès stupéfiant d'une pizza au... cannabis à Nice

Cette circulaire est toujours en place, mais après la décision européenne qui fait office de jurisprudence, les autorités ne peuvent plus se baser sur ce texte. Les commerces de produits contenant du CBD, un temps interdits, ouvrent donc à nouveau leurs portes en utilisant ce vide juridique.

Plusieurs élus réclament donc un texte pour éclaircir les conditions de vente de ce produit. Des propositions devraient être présentées d'ici février, en s'inspirant en partie de ce qui existe déjà en Europe, comme aux Pays-Bas ou en Italie.

Le site de la consultation citoyenne sur le "cannabis récréatif"

>>https://www2.assemblee-nationale.fr/consultations-citoyennes/consultations/cannabis-recreatif

Romain Cluzel avec Guillaume Descours