RMC

Après les incendies hors norme, la dune du Pilat rouvre ce mercredi

Vue de la Dune du Pilat

Vue de la Dune du Pilat - NICOLAS TUCAT / AFP

La célèbre dune du Pilat va de nouveau accueillir du public à partir de mercredi. Le site était fermé depuis deux semaines à cause des incendies qui ont ravagé la Gironde.

Deux semaines après les incendies monstres en Gironde qui ont ravagé la forêt de La Teste-de-Buch, le site de la dune du Pilat jusqu'alors fermé au public va retrouver ses visiteurs à partir de mercredi "dans des conditions sécurisées", a annoncé mardi la préfecture de la Gironde.

La réouverture de l'accès grand public se fera "dans des conditions sécurisées et avec des cheminements guidés", a souligné la préfète de Gironde Fabienne Buccio dans un communiqué.

La décision a été prise avec les collectivités locales, les pompiers, la police et l'office national des forêts. La commune de La Teste-de-Buch et le syndicat mixte gestionnaire du site de la dune du Pilat seront chargés d'organiser la sécurité des visiteurs.

La dune ne sera accessible que par bus car le parking est endommagé à plus de 60%, a précisé à la presse le maire de La Teste-de-Buch Patrick Davet, avec un accès très encadré. Les visiteurs ont l'interdiction d'aller sur les versants endommagés par le feu.

"Il faudra respecter à la lettre les consignes" pour espérer un allègement de l'encadrement, a ajouté Patrick Davet. "On veut desserrer l'étau au fur et à mesure mais au début les flux seront forcément limités. Il faut tout faire pour rouvrir ce symbole".

21.000 hectares détruits en Gironde

La préfète a précisé en revanche qu'en "l'absence à cette heure de sécurisation suffisante, l'accès aux massifs brûlés reste interdit" dans cette forêt qui s'étend depuis la dune, où 7.000 hectares sont partis en fumée.

La route départementale 218, qui relie La Teste-de-Buch à Biscarrosse (Landes) en longeant la dune, restera fermée jusqu'à la complète sécurisation de la chaussée et des abords.

Après douze jours et treize nuits de lutte, les deux incendies "hors norme" qui ont ravagé près de 21.000 hectares de forêts en Gironde, à La Teste-de-Buch et à Landiras, et entraîné l'évacuation de quelque 36.000 personnes ont été officiellement déclarés "fixés" lundi, même si le travail pour les éteindre complètement va encore se prolonger pendant des semaines.

La rédaction avec AFP