RMC

Australie: plus de 200 cétacés échoués sur une plage, nombre de morts incertain

Des dauphins-pilotes échoués en Nouvelle-Zélande, en 2022 (photo d'illustration).

Des dauphins-pilotes échoués en Nouvelle-Zélande, en 2022 (photo d'illustration). - New Zealand Department of Conservation

Environ 230 dauphins-pilotes ont été retrouvés échoués sur une plage de la côte ouest de la Tasmanie, ce mercredi 21 septembre 2022. Ils sont présumés morts pour près de la moitié d'entre eux.

La moitié d'entre eux seraient vivants. Quelque 230 dauphins-pilotes, aussi appelés globicéphales, ont été retrouvés, ce mercredi 21 septembre 2022, échoués sur la côte ouest de la Tasmanie, en Australie. Les cétacés se sont "échoués près de Macquarie Harbour", a déclaré le ministère des Ressources naturelles et de l'Environnement de l'État de Tasmanie.

Un sauvetage en cours

Les autorités ont déclaré que des experts en conservation marine ainsi qu'une équipe disposant de matériel de sauvetage étaient dépêchés sur place. Objectif: tenter de remettre à flot les animaux suffisamment capables de survivre et transporter probablement les carcasses vers le large, pour éviter d'attirer les requins dans la zone.

Ce matin, des habitants couvraient les animaux survivants avec des couvertures et les aspergeaient de seaux d'eau pour les maintenir en vie.

Il y a presque deux ans jour pour jour, la zone a été le théâtre d'un autre échouage massif, impliquant près de 500 dauphins-pilotes. Plus de 300 d'entre eux sont morts, malgré les efforts de dizaines de bénévoles qui ont lutté pendant des jours pour libérer les animaux.

Des causes inconnues, plusieurs hypothèses

Les raisons de ces importants échouages ne sont pas totalement connues. Des chercheurs ont suggéré qu'ils pourraient être causés par des groupes de cétacés qui s'égareraient après s'être nourris trop près de la côte.

D'autres chercheurs estiment que les plages en pente douce, comme celles qui existent en Tasmanie, peuvent perturber le sonar des dauphins-pilotes et leur faire croire qu'ils se trouvent au large.

La cause de la mort des cachalots pourrait aussi être une "mésaventure", comme l'évoque le biologiste Kris Carlyon, de l'agence de conservation de cet Etat insulaire auprès du journal local Mercury. C'est "la raison la plus courante des échouages", détaille-t-il. "Ils ont pu chercher de la nourriture près du rivage (...) ils ont peut-être été pris à marée basse", selon M. Carlyon.

AB avec AFP