RMC

"C'est un appel au secours": dans une vidéo, des éleveurs des Hautes-Alpes dénoncent les attaques de loups

Dans une vidéo, sept hommes et une femme encagoulés armés de fourches et de fusils dénoncent les attaques de loups et menacent d’entrer en action au nom d’un mystérieux "Front de libération du Champsaur" dans les Hautes-Alpes.

Les éleveurs du Champsaur dans les Hautes-Alpes haussent le ton. Dans une courte vidéo tournée de nuit, sept hommes et une femme encagoulés armés de fourches et de fusils dénoncent les attaques de loups et menacent d’entrer en action au nom d’un mystérieux "Front de libération du Champsaur".

Une vidéo tournée devant un panneau du parc national des Ecrins qui intervient quelques jours après plusieurs attaques de loup dont une qui a provoqué la mort de 97 brebis dans le Valgaudemar.

"On a rien le droit de faire a part regarder ses bêtes se faire manger"

"A force de rien faire et de laisser les éleveurs seuls au monde, on savait qu’un jour ça devait arriver", assure la secrétaire générale de la FDSEA des Hautes-Alpes, Sandrine Hauser: "Ils sont avec des armes au pied d’un parc donc on suppose qu’ils veulent rentrer dedans. On sait que c’est illégal mais on sait qu’ils en sont arrivés là", poursuit-elle.

"Dans un parc on a rien le droit de faire a part regarder ses bêtes se faire manger. Ils veulent une brigade, des tirs de défense et des tirs de défense renforcés. Aujourd’hui c’est un appel au secours. S’il y a un problème on sera derrière eux", ajoute Sandrine Hauser.

Le parquet de Gap a pris l’affaire au sérieux et ouvert une enquête. Il y a environ 500 loups en France selon l'Office national de la chasse et de la faune sauvage. Le plafond de prélèvements pour 2019 est de 90 loups.

Lionel Dian (avec G.D.)