RMC

Incendie dans l’Hérault: "Certains en ont profité pour allumer d’autres feux" selon un maire

Incendie dans l'Hérault

Incendie dans l'Hérault - AFP

Selon le maire de Saint-Bauzille-de-la-Sylve, l’une des communes touchées par un incendie ce mardi dans l’Hérault, les pompiers ont dû gérer dans la nuit d’autres départs de feu.

Du répit dans le combat contre les flammes. Après avoir brûlé 1.000 hectares et provoqué l’évacuation de 280 personnes à titre préventif ce mardi, l’incendie dans l’Hérault, sur les communes de Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Gignac et Aumelas, a été stabilisé.

"Les pompiers ont lutté toute la nuit pour essayer de contenir l’incendie, explique sur RMC le maire de Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Grégory Bro. Il y a eu pas mal de petites reprises partielles, traitées par les différentes équipes sur le terrain. Le vent a soufflé une partie de la nuit. Sur le front nord, je pense que ça va être traité différemment, parce qu’il y avait une problématique encore assez forte sur l’incendie. Mais sur l’arrière, les équipes vont surveiller les reprises de feu éventuelles. Avec les moyens engagés, ça a permis de contenir l’incendie dans son ensemble."

"Ça mobilisait des moyens ailleurs"

Selon le maire de Saint-Bauzille-de-la-Sylve, les départs de feu contre lesquels les pompiers ont dû intervenir dans la nuit ont été l’œuvre d’"une ou plusieurs personnes".

"Dans la nuit, il y a eu pas mal de départs de feu proches de ce sinistre, sur les communes voisines, assure Grégory Bro. Il y avait une personne, ou plusieurs, qui profitait de cette situation pour allumer d’autres incendies. Ça mobilisait des moyens ailleurs. Ce n’est pas évident à gérer."

Et l’élu salue le travail des soldats du feu: "Les pompiers ont protégé tous les biens et il n’y a pas eu de blessé à déplorer".

LP