RMC

À la SPA, "des cours d'éducation afin que les adoptions se passent bien"

Un chien patiente dans une cage d'un refuge de la SPA (Société Protectrice des Animaux), le 13 août 2007 à Gennevilliers.

Un chien patiente dans une cage d'un refuge de la SPA (Société Protectrice des Animaux), le 13 août 2007 à Gennevilliers. - MARTIN BUREAU / AFP

Les 63 refuges de la Société protectrice des animaux ont ouvert leurs portes ce dimanche, afin d'inciter les Français à adopter et leur rappeler les règles pour bien accueillir et s'occuper de leur nouveau compagnon.

Comme tous les ans, en amont des grands départs en vacances, les associations de défense des animaux se mobilisent. Sur 100.000 chiens et chats abandonnés chaque année, 60.000 le sont en effet pendant l'été, dont 10.000 environ sont recueillis par la Société protectrice des animaux. 

Afin d'inciter les Français à accueillir un nouvel animal dans leur foyer, les 63 refuges de la SPA ont ouvert leurs portes au public ce week-end. Parmi les nombreux occupants : des chiens, des chats bien sûr mais aussi des chevaux, des poneys ou encore des ânes. L'occasion pour les refuges de libérer des places avant l'été pour accueillir les nombreux animaux abandonnés pendant cette période, et de rappeler les règles pour une adoption réussie.

Objectif : éviter les adoptions "caprices"

Pendant ces porte ouvertes, les refuges insistent en effet sur la responsabilité que représente l'adoption. Au refuge de Plaisir, dans les Yvelines, Paul âgé de 10 ans est très fier de son nouveau compagnon : un petit chat d'un an qui va désormais vivre sous le même toit que lui. Mais la responsable du centre l'a bien prévenu : le jeune garçon va avoir du travail. "Oui, il faut s'en occuper, changer sa litière, il faut faire plein de trucs !", reconnaît-il. Des contraintes auxquelles les enfants ne pensent pas forcément.

Alors pour éviter les adoptions "caprices", les bénévoles de la SPA passent du temps à discuter avec les adoptants et leur proposent même des "cours d'éducation pour que tout se passe bien", explique Marie-Laure Caron, responsable du refuge. "Déjà, la sélection évite beaucoup les retours. Et après l'adoption, on est encore là pour aider", assure-t-elle.

Au total, 9.000 animaux ont été proposés à l'adoption ce week-end.

M.C. avec Me.R.