RMC

Le médiateur national de l'énergie enregistre de plus en plus de plaintes

INFORMATION RMC - De plus en plus de consommateurs déposent des plaintes au médiateur de l'énergie après des factures d'énergie étonnantes. 30% concernent des problèmes de facturation.

Les saisies du médiateur national de l'énergie ont augmenté de 16% en 2018 par rapport à l'année précédente (2017), c'est ce qu'il annonce ce mardi matin.

Au total ce sont 16.934 litiges concernant les opérateurs d'électricité et de gaz qui ont été enregistrés. Et 30% des demandes concernant des problèmes de facturation.

Dans 86% des cas, quand le médiateur est intervenu les clients ont eu gain de cause

Derrière ces cas, des consommateurs souvent perdus face à des entreprises qui ne veulent rien entendre. C'est ce que nous avons constaté à Paris avec Jean-Marc. C'est l'été dernier qu'il reçoit une facture d'électricité astronomique pour son studio parisien.

"J'ai eu ma première facture qui correspondait à une consommation de 2.400 euros"

Visiblement il a un pouvoir que les particuliers n'ont pas. C'est très salutaire

Persuadé qu'il s'agit d'une erreur, cet entrepreneur originaire de l'Essonne contacte son opérateur qui refuse de reconnaître le problème. Jean-Marc saisit alors le médiateur de l'énergie.

"C'est une voie de dernier recours. Donc le médiateur intervient, et quinze jours après c'est réglé. Visiblement il a un pouvoir que les particuliers n'ont pas. C'est très salutaire."

"J'appelle les opérateurs à beaucoup plus de rigueur dans ce qu'ils font"

Et comme pour Jean-Marc, les problèmes de facturation subis par les clients font un bond de 60% a calculé le médiateur national de l'énergie, Jean Gaubert. C'est en partie dû à l'ouverture du marché à la concurrence.

"Ca n'existait pas auparavant lorsque nous n'avions qu'un opérateur. Il n'y avait pas tous les litiges que nous avons au moment des changements. Le consommateur ne s'y retrouve plus. J'appelle les opérateurs à beaucoup plus de rigueur dans ce qu'ils font."

Dans 86% des cas, quand le médiateur est intervenu les clients ont eu gain de cause.

Nicolas Ropert (avec James Abbott)