RMC

"Marre de voir les agriculteurs pointés du doigt": le coup de gueule d'un producteur de cerises

Dans une vidéo postée sur Facebook, Aurélien Esprit, producteur de cerises et d'abricots dans la Drôme, jette 500 kilos de sa production. Une manière d'exprimer son ras-le-bol des critiques essuyées par les agriculteurs.

Sa vidéo a été visionnée plus de 50.000 fois sur Facebook. On y voit Aurélien Esprit, producteurs de cerises et d'abricots dans la Drôme, déverser 500 kilos de cerises. Une façon pour lui de raconter son ras-le-bol face à la situation. Intempéries, marges des distributeurs, importations, le producteur décrit un marché "très compliqué et très tendu".

"Aujourd'hui on a de la cerise française de qualité, qui est reconnue et qu'on n'arrive pas à vendre. A côté de ça, on des producteurs français qui sont en train de crever la bouche ouverte", déplore-t-il. En cause, les marges importantes de certains distributeurs: il vend ses cerises entre 2 et 2,50 euros le kilo, et celles-ci sont parfois revendues à 9 euros le kilo. "De quoi dégoûter le consommateur", estime-t-il.

"Compliqué d'assurer le matin"

Il déplore l'importation de cerises turques: "J'ai toujours envie d'y croire mais quand on voit les annonces de notre ministre de l'Agriculture, en pleine crise des cerises, nous dire qu'on va importer des cerises d'un pays qui n'est même pas dans l'Europe, c'est compliqué d'assurer le matin".

Le producteur, qui pratique l'agriculture raisonnée, est également lassé de "l'agriculteur-bashing": J'en ai marre de voir depuis un petit moment que les agriculteurs sont pointés du doigt, qu'on dit que les agriculteurs sont des pollueurs, que les agriculteurs sont ceux qui tuent les abeilles, que les agriculteurs sont ceux qui empêchent les gens de dormir avec des canons anti-grêle, non ce n'est pas ça. L'agriculteur, c'est celui qui se lève tous les matins à 5h pour essayer de s'en sortir, pour essayer de vivre de son travail, pour nourrir les Français".

P.B.