RMC

11 départements en vigilance sécheresse: "Économiquement ça va être catastrophique"

Les agriculteurs s'inquiètent de la sécheresse qui touche le pays. Le déficit de pluie est de 17% sur l'ensemble du pays et des départements ont déjà mis en place des restrictions d'eau.

L'inquiétude des agriculteurs face à la sécheresse. 11 départements ont déjà pris des mesures de restriction d'eau. Une commission de suivi hydrologique s'est tenue mardi avec François de Rugy, ministre de la Transition écologique, et Emmanuel Wargon secrétaire d'Etat, et le constat est sans appel. Les pluies sont déficitaires sur l’ensemble du pays (un déficit de 17%) et le niveau des nappes doit être suivi avec attention.

L'année 2018 avait été marquée par une grande période de sécheresse, la 2e plus importante depuis 1900. L'année 2019 risque de voir le même scénario se répéter. Certaines régions, comme l'Auvergne-Rhône-Alpes, sont déjà touchées. Depuis le 1er janvier, il n'a plu que 70 litres d’eau, soit 3 fois moins qu'espéré.

"La trésorerie est à plat donc économiquement ça va être catastrophique"

Une sécheresse qui pourrait avoir des conséquences économiques désastreuses pour les exploitants, comme François Dessaigne, agriculteur à Volviges en Haute-Loire.

Sur son exploitation agricole, les stigmates de la sécheresse sont bien là. Le blé ne pousse plus, il lui manque plusieurs dizaines de centimètres, et les abreuvoirs de ses bêtes sont quasiment vides. Cet agriculteur est donc obligé de puiser dans ses réserves, et ne cache pas ses inquiétudes pour les mois à venir.

"Quand le stock sera fini, il faudra en refaire, et comme nous n'avons pas d'herbe il faudra en acheter. Ca va être hors de prix. La trésorerie est à plat donc économiquement ça va être catastrophique." 

L'année dernière, la région Auvergne-Rhone-Alpes a mis en place un plan d'aide sécheresse. Au total 15 millions d'euros ont été alloués aux exploitants en difficulté.

Marie Monier et Laura Lequartier (avec James Abbott)