RMC

A Nemours des habitants mettent en place des "barques-taxi": "Aider les autres, ça change les idées"

A Nemours des habitants utilisent leur barque pour venir en aide aux sinistrés.

A Nemours des habitants utilisent leur barque pour venir en aide aux sinistrés. - Dominique Faget - AFP

A Nemours, où la décrue est amorcée, plusieurs milliers de personnes ont été évacuées laissant tout derrière eux. Pour les aider, certains habitants de Nemours ont pris les choses en main et avec de petites embarcations rebaptisées "barques-taxi", ils aident les sinistrés à accéder à leur logement.

A la barre de sa barque, Jérémy sifflote l'air des "Gondoles à Venise". Malgré la crue qui a forcé 4.000 personnes à évacuer Nemours en Seine-et-Marne, cet agent des espaces verts veut rester positif. Lui aussi a vu sa maison inondée mais a décidé de venir en aide aux autres sinistrés en les transportant sur sa barque à travers la ville.

"Aider les autres, c'est une façon de se changer les idées. Ca occupe un peu l'esprit, c'est déstressant", reconnaît Jérémy. 

"Les gens s'en souviendront"

Grâce à lui, Nicolas va pouvoir accéder à sa maison. "Je dois aller récupérer des médicaments, quelques affaires et surtout nourrir mes deux chats". Gilet de sauvetage sur les épaules, les occupants de la barque traversent quelques "rapides" entre deux lampadaires avant d'arriver en plein centre-ville. Un calme qui surprend le Nicolas:

"On n'entend plus les voitures, plus rien. Un silence de mort, une ville fantôme".

Après quelques manoeuvres, la barque arrive jusqu'à chez lui. En quelques minutes il récupère deux sacs plein à craquer d'affaires. "Médicaments, rehausseur pour mon fils, sa petite étoile berceuse, donner à manger aux chats, la pochette de carte vitale..." Des affaires du quotidien qui vont lui permettre de voir plus loin jusqu'à la décrue. "Je suis rassuré, maintenant il n'y a plus qu'à attendre que ça baisse", espère-t-il. 

Au passage de la barque de Jérémy, des habitants restés sur place l'interpellent. "Si vous pouvez me trouver un petit paquet de cigarettes...", tente un homme. "C'est compliqué!" sourit Jérémy qui leur propose de l'eau. Des petits gestes de solidarité que les habitants de Nemours garderont en tête: "Les gens s'en souviendront, ça va rester", pressent-il. Un élan de solidarité dont auront sans doute encore besoin les habitants à leur retour. Les opérations de nettoyage prendront là aussi plusieurs jours. 

Carole Blanchard avec Romain Poisot