RMC

Canicule: la -relative- fraîcheur normande séduit touristes et locaux

Alors que les températures s'envolent ces dernières semaines, le front de mer normand séduit de nombreuses personnes qui tentent de fuir la canicule.

La France souffre de la canicule. Toute ? Non... Un petit coin de Normandie résiste encore à l'affolement du thermomètre. En bord de Manche, la cité balnéaire de Saint-Valéry-en-Caux comble résidents et vacanciers d'un jour ou plus par son climat doux en ces temps de fortes chaleurs.

Sur le front de mer, pas un nuage à l'horizon, pourtant le thermomètre ne dépasse pas les 23 degrés. Nous y avons rencontré Sébastien, ce Normand a le sourire car il habite à quelques kilomètres de cet îlot de fraîcheur. "On vient souvent. on sait qu'il y a pas mal de vent ici et qu'il est beaucoup plus frais."

"On vend des glaces à tout va"

Même satisfaction quelques mètres plus loin pour Betty qui rembobine le cerf-volant de sa fille. Partie d'un petit village de la Marne il y a quelques jours, elle ne supportait plus la canicule.

"On est bien! On respire. En ce moment c'est très étouffant, il n'y a pas un poil d'air. Du coup on est très bien en Normandie."

Un cocktail de soleil et de vent frais qui attire les touristes et qui fait les affaires des commerces locaux situés près de la plage, comme le confirme Sarah, gérante d'un café.

"C'est autre façon de prendre des vacances"

"Il y a beaucoup de Parisiens, de Rouennais... On vend des glaces à tout va, ils se rafraîchissent. Tout est bon, le commerce est bon". 

Une tendance que confirme Michel Roger président de l'office du tourisme du plateau de Caux maritime. 

"Les commerçants, les hôteliers, les campings, les hébergeurs... Tout le monde est content. Les touristes, les promeneurs sont nombreux, je pense qu'ils viennent aussi pour ça, c'est autre façon de prendre des vacances. C'est peut-être une bien meilleur façon de se reposer."
Benoît Ballet (avec J.A.)