RMC

Canicule: "On mange beaucoup plus tard, on sort plus tard, on veut vraiment fuir le soleil"

La canicule continue de frapper la vallée du Rhône et le Sud de la France. Pour affronter ces fortes chaleurs, les Français changent leurs habitudes.

Neuf départements sont en vigilance orange canicule par Météo France en raison de températures comprises "le plus souvent entre 32 et 36 degrés".

Une "canicule durable"

Cinq nouveaux départements du Sud-Est sont concernés: les Alpes-Maritimes, le Gard, l'Hérault, l'Isère et le Vaucluse, et l'alerte a été maintenue pour l'Ardèche, la Drôme, les Pyrénées-Orientales et le Rhône.

Météo France parle d'une "canicule durable nécessitant une vigilance particulière, notamment pour les personnes sensibles ou exposées" jusqu'à au moins mercredi matin.

Ce mardi, les températures dans le Sud-Est seront comprises entre 36 et 39 degrés. Un épisode de chaleur qui risque de continuer: les jours suivant, la hausse des températures sur le sud-est devrait se poursuivre. La vigilance orange sera donc "probablement encore étendue".

"On a complètement adopté les horaires espagnols"

Alors, pour tenter de résister à la chaleur, les habitants s’adaptent, notamment en vivant davantage le soir comme à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales. Et ce qui change dans le rythme de Loïc et de sa compagne, c’est avant tout l’horaire du dîner près deux heures plus tard que d’habitude: "On a complètement adopté les horaires espagnols. On mange beaucoup plus tard, on sort plus tard, on veut vraiment fuir le soleil".

"On attend le soir pour aller faire de la trottinette"

Fuir le soleil, c’est toute l’ambition d’Annabelle. Mais pas facile pour sa fille Juliette qui elle, voudrait profiter de ses vacances en plein air.

"La journée est toute petite en fait. Le temps est assez court pour les activités à l’extérieur parce que la journée c’est sinistré, on ne bouge pas. On attend le soir pour aller faire de la trottinette et aller manger une glace pour se rafraîchir".

"On a beaucoup de mal à récupérer"

Mais même le soir, la fraîcheur n’est pas au rendez-vous. Ce qui fatigue beaucoup Olga.

"On a beaucoup de mal à récupérer, même le soir parce que c’est de grosses chaleurs intenses et la nuit c’est pareil. Même les fenêtres ouvertes on a du mal à se rafraîchir. C’est très difficile mais on fait avec".

"Ça chamboule tout"

Mélina est étudiante, elle habite à Saint Cyprien, tout près de Perpignan. Et elle le reconnait, avec la canicule, sa vie est complètement décalée.

"Ça change beaucoup parce que la journée on ne vit que la chaleur donc on est vraiment victime de ça. Il fait tellement chaud qu’on ne peut pas bouger, on est beaucoup plus fatigué donc c’est compliqué. Le soir par contre, on arrive beaucoup plus à profiter. On se couche plus tard, on mange plus tard, ça change vraiment tout. On peut se coucher à 2 heures du matin ou 3 heures sans problème et au final, quand on se lève le matin c’est plus vers midi parce qu’on est fatigué. Ça chamboule tout".

Malgré les chaleurs de la nuit qui caractérisent la canicule, les habitants n’oublient pas de venir participer à la sardane, la danse traditionnelle catalane.

Mahauld Becker-Granier (avec C.P.)