RMC

Canicule en prison: "Enfermer les gens ne veut pas dire les mettre dans des conditions inhumaines!"

Dans une vidéo diffusée par Europe 1, des détenus de la maison d'arrêt de Villepinte dénoncent leurs conditions de détention en pleine canicule.

50 degrés dans une cellule de 9m2 occupée par quatre détenus. Dans une vidéo publiée par Europe 1, des détenus de la maison d'arrêt de Villepinte dénoncent un air irrespirable à cause d'une fenêtre scellée par une plaque de plexiglas.

Pour la GG Etienne Liebig, ces conditions de détention ne sont pas normales: "La punition de la prison ne veut pas dire des conditions inhumaines. Je sais que tout le monde va se réjouir que les détenus soient traités comme en 1927. Néanmoins, on est dans un monde des droits de l'homme. Mettre les gens en prison ne veut pas automatiquement dire les mettre dans des conditions inhumaines. Le respect de l'homme doit se poursuivre y compris en prison. Ça parait évident".

"Il risque de se passer quelque chose au sein de la prison"

Et de craindre les répercussions: "La réaction, c'est plus de médicaments, plus de cannabis et la révolte. En prison il faut trouver un équilibre entre la punition et ce qui est supportable humainement. Au sein de la prison il risque de se passer quelque chose".

De son côté, l’administration pénitentiaire explique à Europe 1 avoir dû poser du plexiglas sur cette fenêtre, cassée pour éviter des infiltrations après un orage de grêle et reconnaît que cela a engendré une hausse importante de la température dans la cellule.

P.B.