RMC

Des gamers récoltent 270.000 euros pour les sinistrés d'Irma: "On est super émus"

-

- - -

C'est un marathon caritatif d'un genre nouveau. De vendredi à dimanche, trente "streamers", stars du jeu vidéo sur internet, se relaient sur leurs écrans pour récolter des dons au bénéfice de la Croix-Rouge. L'argent est reversé aux victimes de l'ouragan Irma. Cet événement, surnommé "Z Event",  a déjà permis de collecter 270.000 euros. Adrien Nougaret, plus connu sous le pseudo ZeratoR, explique leur démarche à RMC.fr.

Adrien Nougaret, 27 ans, est gamer professionnel. Lui et trente autres champions du joystick ont lancé le ZEvent, un marathon de jeux vidéos et un rassemblement caritatif pour les victimes d'Irma. Toute la journée, voire toute la nuit, ils jouent sur une plate-forme de diffusion en direct. Un spectacle suivi par des milliers de spectateurs. Les dons vont à la Croix-Rouge.

"L'an dernier, on a fait un premier marathon caritatif avec des collectifs de streamers de plusieurs pays. Il y avait eu une crise en Ethiopie, liée à la sécheresse, qui n'avait pas été couverte par les médias. On a lancé un live, qui s'appelait "Avengers", avec une quinzaine d'entre nous. On a amassé 170.000 euros au bénéfice des victimes.

"On a déclenché un plan d'urgence"

Il y avait eu beaucoup d'audience, on s'était régalé et on a trouvé ça cool de faire un marathon de ce type. A ce moment, on s'est dit que si une catastrophe naturelle se déclenchait, on le referait. Et, ce week-end du 8 septembre, il était déjà prévu depuis plusieurs mois en réalité que l'on fasse un marathon caritatif pour la Croix-Rouge. 

Mais, trois jours avant l'événement, il y a eu Irma. Avec la Croix-Rouge, on a déclenché un plan d'urgence, et on s'est mis d'accord pour basculer sur un live pour les sinistrés. 

"Ils se sentent concernés"

Les streamers, c'est comme des animateurs de télévision qui se regrouperaient sur un même plateau. On "streame" tous les soirs, on se partage l'audience. C'est un milieu de niche, on est très peu à en vivre et on se connait tous. Et on touche un public que ne touche pas forcément la Croix-Rouge.

La succès de cette cagnotte (qui devrait, j'espère, arriver à 300.000 euros d'ici ce soir minuit) s'explique par plusieurs choses. Déjà, c'est très exceptionnel de regrouper tous ces streamers à un seul endroit, réunis autour d'une grande cause et d'un même but.

Cette communauté est un groupe identitaire, très fier de ce qu'il est et de ce qu'il représente. Quand des streamers, qui sont des gens qu'ils respectent, leur parlent de choses graves, de gens qui souffrent quelque part dans le monde, le public se sent concerné. Ils se disent "Allez, c'est maintenant".

"Des dons de 1.000 euros"

C'est toujours très animé et les streamers sont très en forme. Quand quelqu'un donne 1.000 euros, ça s'affiche sur l'écran, on réagit en direct, on hurle que c'est incroyable… Plusieurs personnes ont fait des dons de 500 et de 1.000 euros! Le record était de 2000 euros. Les gens sont extrêmement généreux. Samedi, on a calculé que les gens donnaient 20 euros en moyenne.

Ce n'est pas que les gens ne se sentiraient pas concernés autrement. Mais il ne sont pas forcément au courant de tout ce qui se passe, des associations existantes comme la Croix rouge…

"60 écrans, 30 PC... On avait peur que les plombs sautent"

On avait peur que, dans la maison, tout le monde n'ait pas l'électricité, ou que les plombs sautent... On s'est mis la pression. On a du bricoler. Il y a quand même 60 écrans, 30 PC, des chargeurs de téléphone... On a du faire changer les compteurs EDF en amont, tester la connexion, même tirer des rallonges chez le voisins. On a tiré un câble réseau pour lui emprunter sa connexion internet. Le live en soi, on est plus habitués, il n'y a pas de stress.

A l'écran, ça ne se voyait pas, mais on a eu des petites coupures de courant, on dû appeler un électricien, et tout ça en coulisses… On avait un cuistot qui fait la cuisine qui nous servait des plats à 5 heures du matin... 

"On est super émus"

Sous le player Twitch (un service de streaming de jeu vidéo), on a installé un bouton pour faire une donation. Quand les gens cliquent, ils reçoivent toutes les infos -comment faire un reçu fiscal, le numéro de la Croix-Rouge... Leur don va directement sur le compte de la Croix-Rouge. Nous, on n'en voit pas la couleur.

On est super émus que la communauté gaming se mobilise encore. Ce n'est pas la première fois, mais on est surpris du montant. On a dépassé tous les records et on est hyper content. Après, c'est toujours des heures non-stop. Plus qu'un marathon caritatif, c'est un marathon de fatigue..."

Propos recueillis par Paul Conge