RMC

Ils prévoyaient un été chaud et sec: les météorologues se sont-ils vraiment trompés?

Dans son bilan du mois de juillet publié mardi, Météo France relève, en moyenne "8 à 15 jours de pluie soit 2 à 8 jours de plus que la normale". Juillet 2021 se situe dans la fourchette haute des mois de juillet pluvieux des 60 dernières années.

L’été devait être chaud, il est finalement particulièrement maussade. Voire même carrément pluvieux sur une grande partie du pays depuis quelques jours et jusqu’au début du week-end.

"L'ensemble des modèles météo prévoyaient un été encore sec et chaud avec des épisodes de canicule. Ça faisait trois années qu’on avait en France des épisodes de canicule. En 2019, on avait même dépassé les 40 degrés dans le Nord-Pas-de-Calais, des températures qu’on n'imaginait pas avant 20 ou 30 ans. Il s’avère que cette année, on est tous à la ramasse pour traduire les modèles météos", confesse le météorologue, Patrick Marlière, directeur d'Agate Météo.

Météo France a rappelé mardi sur Twitter, que "la prévision saisonnière s’appuie sur des modèles physiques globaux représentant l’ensemble de la planète, assez proches des modèles utilisés pour la prévision quotidienne mais la façon de les utiliser est très différente". L'organisme a également rappelé que les scénarios envisagés ne se produisent pas systématiquement. 

En Vendée, sur la côte Atlantique, le 6e département le plus touristique de France, touristes et commerçants sont déçus et tentent de s’occuper comme ils peuvent.

>> A LIRE AUSSI - Inondations, incendies, canicule... un été marqué par une série de catastrophes naturelles

Un ciel gris, de la pluie, et à peine 20 degrés, alors pour Raphaël difficile de sortir plus de quelques minutes de son camping-car. “Il n’y a pas de soleil. On va pouvoir aller se promener, mais avec les k-way quoi”, indique-t-il.

Des touristes maussades

La plage aurait dû être le lieu idéal pour profiter des vacances. Mais les averses font fuir. Conséquence, aujourd’hui Joris n’a pas loué un seul transat. “J’ai reçu des appels pour annuler des transats. On a mis trois salariés en repos parce que les gens ne vont pas venir sur les transats à cause de la pluie”, explique-t-il.

En attendant le beau temps, pour trouver des idées de distractions, direction l’office de tourisme. Pour le directeur François Riou, ce sont 150.000 visiteurs à occuper chaque jour aux Sables d’Olonne.

"Beaucoup de visiteurs nous demandent ce que nous pouvons faire quand le temps est plus maussade que d’habitude. On peut faire du vélo, on peut faire des balades dans la forêt, on peut aller à la découverte du paysage et du territoire autrement qu’en restant sur la plage”, détaille-t-il.

En Vendée, le soleil ne reviendra pas avant vendredi. Mais Patrick Marlière donne un peu d’espoir pour la fin de l’été. En effet, la deuxième semaine d’août devrait être plus clémente.

"Les modèles météos annoncent une deuxième quinzaine d'août plus agréable, surtout avec un soleil qui va revenir franchement à partir de mardi", indique-t-il. Il ajoute que les météorologues prévoient “un mois de septembre sec sur l'ensemble du territoire, légèrement au-dessus des moyennes pour les températures. Et une arrière-saison beaucoup plus agréable".

Cyprien Pézeril avec Guillaume Descours