RMC

Jamais un week-end de l'Ascension n'a été aussi chaud

Des personnes bronzent au soleil, le 27 mai 2017 sur une plage du Havre.

Des personnes bronzent au soleil, le 27 mai 2017 sur une plage du Havre. - Charly Triballeau - AFP

La température atteint des sommets records pour ce long week-end de l'Ascension. Pour échapper à la chaleur, les familles tentent de trouver des coins d'eau pour se mettre au frais.

Jamais un week end de l’Ascension n’avait été aussi chaud. Dans l'ouest, des records de chaleur ont été battus hier, avec notamment 29 degrés à Brest. Peu de changement aujourd'hui pour une grande partie du pays, comme à Toulouse, où il fera jusqu'à 30 cet après-midi. 

Hier, dans la ville rose, le mieux était encore de se trouver près d'un lac. Une option que de nombreuses familles ont privilégiée à la mer. 

"On est mieux qu'à la mer, à quelques kilomètres de Toulouse, c'est super", déclare Cédric, un père de famille. 

Pour Samy, son fils, "c'est pareil que la mer, et ça prend moins de temps pour y aller, c'est bien". Il peut même aider sa petite soeur Léna à construire des châteaux de sable. 

Leur mère Stéphanie s'accommode de la chaleur: "On la supporte largement là, avec l'eau, c'est le top."

Et puis il y a ceux qui sont restés en ville à l’ombre, dans un parc, comme Laurent, guitariste et fan de Brassens.

"Il y a un léger courant d’air, donc c’est très agréable par les fortes chaleurs. Ça repose, ça détend. Le cadre est merveilleux. C’est un petit havre de paix dans la ville", philosophe le musicien. 
L.A., avec Jean-Wilfrid Forquès