RMC

Juillet 2022: deuxième mois le plus sec jamais enregistré, après mars 1961

Le mois de juillet 2022 est le deuxième mois le plus sec jamais enregistré depuis le début des mesures, après mars 1961, indique Météo-France.

Aucun département de l’Hexagone n’a été épargné par les fortes chaleurs et la sécheresse au mois de juillet 2022. Des records de température ont été enregistrés partout en France.

Un déficit de précipitations de 84%

Ce lundi 1er août 2022, Météo-France a indiqué à l’AFP que juillet 2022 “est au second rang des mois les plus secs tous mois confondus” dans le pays depuis le début des mesures, en 1958-1959. La comparaison par rapport aux normales de la période 1991-2020 est saisissante : ceci représente un déficit de précipitations de 84%.

“Un cumul de précipitations agrégées de 9,7 millimètres", note Météo-France.

Le mois le plus sec jamais enregistré reste mars 1961, avec 7,8 millimètres.

Si juillet 2022 est le 2e mois le plus sec tous mois confondus, il est bien "le mois de juillet le plus sec sur la période 1959-2022". D'après le service météorologique et climatique national, "les précédents records remontaient à juillet 2020 avec 16,7 millimètres de précipitations et juillet 1964 avec 24,7 millimètres".

Le mois de juillet a aussi vu de nouveaux records de température s'établir. 40,4 °C ont été enregistrés à Dieppe (Seine-Maritime) ou encore 42°C à Nantes (Loire-Atlantique).

A.B avec AFP