RMC

Secousses sismiques répétées dans la vallée de la Maurienne: "Ça fait des frissons dans le dos"

La commune de Saint-François Longchamp, en Savoie

La commune de Saint-François Longchamp, en Savoie - Webcam

Près de 150 secousses sismiques ont été enregistrées depuis cet été dans la vallée de la Maurienne, en Savoie, dont certaines ont atteint une magnitude de 3,7 sur l'échelle de Richter. Un "essaim sismique" suivi de près par les sismologues et les élus de la région, à l'instar de Patrick Provost, maire de la commune de Saint-François Longchamp.

Aucun dégât mais des inquiétudes persistantes. Dans la vallée de la Maurienne, en Savoie, les habitants ressentent depuis cet été des secousses sismiques répétées qui se sont intensifiées depuis le début de l'automne. Une activité toutefois considérée comme "modérée" par le Sismalp, le laboratoire chargé de l'observation de la sismicité du massif, qui indique que son évolution reste "imprévisible". Cinq stations d'observation supplémentaires ont été installées afin de suivre de près cette activité sismique, dont une dans la commune de Saint-François Longchamp. Le maire, Patrick Provost, tente de rassurer au mieux ses administrés.

Patrick Provost est maire de la commune de Saint-François Longchamp, située sur le versant nord de la vallée de la Maurienne, dans le département de la Savoie.

"Les premières secousses ont été ressenties dans le courant de l'été, et se sont intensifiées au début de l'automne. Ces dernières semaines, quelques secousses ont été plus importantes avec des magnitudes atteignant 3,7 sur l'échelle de Richter.

Ce type de phénomène est relativement fréquent dans la région mais aujourd'hui, la particularité, c'est que nous sommes confrontés à une succession de petites secousses très localisées et répétées sur un temps très court. Elles sont imprévisibles, se produisent n'importe quand et sont d'autant plus perceptibles que les foyers sont assez superficiels, à environ 10 km de profondeur. Une dizaine de secousses peuvent survenir dans la même journée mais on ne les ressent pas forcément toutes. 

"J'avoue que ça secoue"

Aucun dégât n'a été constaté dans la commune, aucune fenêtre cassée voire même fêlée, aucun mouvement de pierre. Mais on sent quand même que ça bouge. Une des plus importantes secousses a été enregistrée une nuit vers 3h15 du matin. J'avoue que ça secoue. On se demande ce qui se passe et c'est difficile de se rendormir tout de suite. Quand on n'a jamais connu ça, on s'interroge nécessairement. Je n'ai pas ressenti de panique ou de peur mais c'est très surprenant, ça fait un peu un frisson dans le dos! 

Lorsque des secousses plus faibles se produisent, on ne ressent pas forcément de vibrations mais on entend comme le bruit d'une explosion. D'où l'inquiétude des habitants. Ils se demandent pourquoi les secousses se répètent autant. Alors pour les rassurer, nous avons organisé une réunion d'information au cours de laquelle nous avons relayé les données observées par les sismologues. 

Des secousses difficiles à prévoir

Ils nous ont indiqué que ces secousses ne constituaient en aucun les prémices de mouvements de plus grande ampleur. Ils nous demandent de recueillir des témoignages et ils ont installé un nouveau détecteur vers l'office de tourisme de Saint-François Longchamp. Ils surveillent l'activité en permanence. Mais de toute façon, c'est très difficile de prévoir l'activité sismique.

Si ce phénomène s'intensifie, nous avons à notre disposition un plan de sauvegarde qui pourra être activé. Et nous mettrons en oeuvre une campagne de prévention qui rappelle les consignes élémentaires de sécurité: coupez le gaz et l'électricité, s'installer près de murs porteurs à l'intérieur de son domicile, s'éloigner des lignes électriques à l'extérieur, s'arrêter si l'on est en voiture... Mais nous n'en sommes pas là!"

Propos recueillis par Mélanie Rostagnat