RMC

Un bateau jugé pour pollution, une première en France

Un bateau jugé pour pollution, une première en France

Un bateau jugé pour pollution, une première en France - -

Le capitaine américain du navire de croisière, l’Azura, et sa compagnie, le groupe Carnival, sont jugés ce lundi pour avoir dépassé les normes anti-pollution de l’air avec leur carburant.

La comparution du capitaine de L'Azura, un géant des mers de 300 mètres de long et qui peut accueillir jusqu'à 3.000 passagers, est sans précédent sur le littoral méditerranéen et probablement en France. Outre cet homme de 58 ans, le tribunal doit aussi juger le groupe Carnival, maison-mère de P&O Cruises, à qui appartient L'Azura.

La population marseillaise touchée par cette pollution

Ils sont accusés d’avoir utilisé un fioul contenant 1,68% de soufre par litre contre 1,5% autorisé. Et ce alors que le navire était à quai en mars dernier dans le port de Marseille. Un procès qui va être particulièrement suivi par les riverains marseillais, touchés par les répercussions de cette pollution. 

Edith vit au 3ème étage d’un immeuble donnant sur le port de Marseille. Elle subit depuis plusieurs années la pollution émise par les cheminées des navires de croisières: "C’est une odeur de fioul qui peut être forte suivant comment est le vent".

Des normes existent et doivent être respectées

Richard Hardouin, vice-président de France Nature Environnement à Marseille, attend lui une condamnation du navire pollueur qui serve d’exemple pour les autres: "Nous attendons que la sanction tombe, c’est à dire que l’on se permette plus de pas respecter la loi". La norme étant fixée à 1.5% de soufre. De son côté, l’organisation maritime internationale a décidé de réduire la teneur maximale en soufre à 0.5 % par litres à partir de janvier 2020. Pour l’avenir, Richard Hardouin préconise une autre solution: "Il faut que les nouvelles lignes qui se créer, se créer avec des nouveaux navires avec une motorisation vertueuse".

Le capitaine risque 1 an de prison et 200 000 euros d’amende. Lors d'une première audience en juillet, il ne s'était pas présenté. La compagnie avait quant à elle estimé ne rien avoir à se reprocher.

Lionel Dian & J.V