RMC

Champagne: pourquoi les vendanges débutent en avance

Dans certaines exploitations viticoles, les vendanges vont commencer avec presque cinq jours d'avance par rapport à l'an dernier. Pour autant, les professionnels du secteur s'attendent à une très bonne récolte.

Les vendangeurs vont pouvoir se mettre au travail dès ce lundi dans une partie de la Champagne. Du côté de l’Aube, sur la Côte des Bar, à la limite de la Bourgogne, on a quasiment cinq jours d’avance par rapport à l'an dernier. Certaines exploitations ont même mis un premier coup de sécateur dès jeudi.

Une conséquence directe de l’été chaud et sec qu’on a connu cette année. Ce sont les huitièmes vendanges qui démarrent en août depuis 2003. Cela ne va pas forcément devenir la règle, “mais ça risque d’être plus fréquent”. C’est ce qu’anticipe le Comité champagne, qui regroupe les vignerons et les grandes maisons.

Mais si elle intervient tôt, cette récolte 2022 s’annonce excellente. “On ne peut pas rêver mieux, en quantité et en qualité” se félicite ce même comité. En plus, on annonce un peu de pluie, des nuits fraîches dans les prochains jours, donc les voyants sont au vert.

Malgré un été très chaud et sec, les professionnels du champagne s’attendent à une très bonne récolte 2022. Les vignerons et grandes maisons ont fixé à 12.000 kilos à l'hectare le rendement de la vendange 2022. C’est son plus haut niveau depuis quinze ans.

Donc les voyants sont au vert, surtout si on regarde les deux dernières années. En 2020, la crise sanitaire a entraîné une chute des ventes de champagne de 18%. En 2021, la météo catastrophique avait amputé la récolte de moitié. Les maisons de champagne avaient dû taper dans leur fameuse “réserve”, le stock de vin des années antérieures, pour compenser les mauvaises récoltes.

Une grosse difficultée: trouver de la main d'oeuvre

L'année 2022, en Champagne, devrait être pas mal. Et 2022 s’annonce aussi une excellente année aussi pour les vins de Bordeaux et Bourgogne à condition de régler le problème sous-jacent de ces vendanges précoces: trouver de la main d'œuvre

Pour les viticulteurs de Champagne, mais aussi des autres régions, ça va être difficile de trouver des bras pour les vendanges, car il est impossible d’anticiper la précocité des vendanges. Et il n’est pas facile de recruter parce que les étudiants, qui constituent l’essentiel des saisonniers, sont en vacances.

C’est le même problème que connaissent les arboriculteurs depuis quelques semaines, notamment en Lorraine avec les mirabelles. Il faut jongler entre missions locales et Pôle emploi pour boucler son recrutement de saisonniers, ou encore faire appel à des retraités ou des lycéens.

L’autre difficulté très concrète, c’est le problème du logement qui vient en plus de tous les autres. Parce qu’en période de vacances, les gîtes et les campings sont occupés par les vacanciers. Donc pas de place pour y loger les vendangeurs.

Lorraine Goumot avec Guillaume Descours