RMC

Cantines scolaires gratuites: "500 euros en plus par an, ça peut faire une semaine de vacances l'été"

Une proposition de loi portée par des députés LaREM vise à rendre gratuite la cantine scolaire pour les foyers les plus modestes.

Des cantines gratuites pour les familles les plus pauvres. C'est ce que proposent une trentaine de députés La République en marche (LaREM). Ils ont déposé ce lundi une proposition de loi sur "la tarification de la restauration scolaire". L'un des objectifs est d'accorder la gratuité de la cantine pour les familles aux revenus inférieurs au seuil de pauvreté soit celles dont le revenu fiscal de référence est inférieur ou égal à 7.800 euros annuels.

Selon une enquête de 2017 du Conseil national d'évaluation du système scolaire (Cnesco), en moyenne au collège, les élèves issus de familles défavorisées sont deux fois moins nombreux (40% d'entre eux) à manger à la cantine que ceux issus de familles favorisées (22%) et très favorisées (17%).

Certaines communes appliquent déjà ce principe de gratuité pour les plus modestes, c'est le cas à Dugny en Seine-Saint-Denis. Katia, parent d'élève de primaire, élève seul son fils et ne paye plus de frais de restauration scolaire depuis le mois de septembre et en est évidemment ravie.

"Ce n'est pas négligeable"

"Ca fait quand même une bonne économie, ça fait en gros 500 euros sur l'année, ce qui peut faire une semaine de vacances l'été qu'on ne peut pas forcément se payer notamment dans ma situation donc ce n'est pas négligeable".

Rendre la cantine gratuite était une évidence pour le maire de Dugny, André Veyssière (Les Républicains) qui a instauré cette mesure il y a 8 ans. 

"Quand vous avez 75% de logements sociaux, cela veut dire que l'on est pas dans une ville riche. Beaucoup de ménages ont du mal à joindre les deux bouts. Depuis que c'est gratuit, il y a maintenant 87% des enfants qui mangent à la cantine, une cinquantaine en plus tous les ans."

Une mesure qui a un coût: la municipalité dépense ainsi chaque année 700 000 euros pour permettre aux enfants de tous pouvoir manger à la cantine gratuitement.

Anaïs Bouitcha avec J.A.