RMC

Français, maths... les élèves de plus en plus en difficulté en entrant au collège

Les chiffres des évaluations de rentrée en élémentaire et au collège vont être publiés ce vendredi. Des évaluations qui ne sont pas bonnes. Près de 20% des élèves seraient en difficulté scolaire à leur arrivée en 6e.

L'Éducation nationale dévoile ce vendredi les résultats des dernières évaluations des élèves dans l'enseignement élémentaire et au collège. Des chiffres qui ne seront certainement pas très bons. Selon le ministre de l’Éducation, Pap Ndiaye, interrogé par Les Echos, "20% des élèves de 6e sont en difficulté scolaire voire en grande difficulté", notamment en français et en mathématiques.

Très concrètement, quelques mois après sa rentrée en 6e, Samuel rencontre toujours quelques difficultés en cours. “Parfois, en français, des fois en histoire”, indique-t-il. Certains exercices posent plus de problèmes que d’autres, comme il l’admet lui-même, “la rédaction, l’orthographe”. Pour Géraldine, sa maman, l’école primaire ne lui a pas forcément permis d’être prêt pour le collège.

“Les exigences, l'entraînement notamment en français à la rédaction, à la discipline en classe, à l’attention, et au travail à la maison n’ont pas été à la hauteur”, juge-t-elle.

Des parents qui sont donc obligés de faire aider leur enfant, comme Swannie pour sa fille de 12 ans. “On a vu des orthophonistes, et les aides aux devoirs que le collège propose. Là, ça va mieux, mais il y a eu besoin pendant trois ans”, confie-t-elle.

Un fort impact de la crise Covid

Impossible de tout mettre sur le dos des écoles élémentaires, qui manquent cruellement de moyens selon Benjamin Grandener, directeur d’établissement, co-secrétaire du syndicat SNUipp-FSU dans le Rhône.

“Tous les enfants n’ont pas le droit à toutes les heures d’école auxquelles ils ont le droit parce qu’on manque de remplaçants. On avait des dispositifs d’aide aux élèves qui sont les plus en difficultés qui sont fortement abîmés. Donc on est tout le temps en train de choisir les élèves qui vont être aidés et ceux qui ne vont pas pouvoir l’être”, précise-t-il.

Si les évaluations ne sont pas bonnes depuis plusieurs années, tous les intervenants sont d’accord: la crise du Covid a considérablement impacté le niveau des élèves.

Vincent Chevalier et Siam Spencer avec Guillaume Descours